L’inamovible président de la Confédération africaine de football (Caf) est tombé. Le Camerounais Issa Hayatou a été battu lors de l’assemblée générale élective de l’instance tenue ce jeudi 16 mars 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie, par le Malgache Ahmad Hamad. Sur les 54 suffrages exprimés, seuls 20 ont été favorables au Camerounais ; et le reste à son challenger.

Issa Hayatou president Confederation africaine de football  CAF fifa

Une retraite anticipée pour le vieux Issa Hayatou à la tête de l’institution depuis 1988 qui ne voulait pas comprendre les signes précurseurs du changement dans la sphère footballistique mondiale. Pourtant, lors des Assemblées générales en 2016, certains amendements allant à l’encontre des décisions d’Issa Hayatou ont recueilli un nombre significatif de votes, ce qui était encore inimaginable en 2015. C’est d’ailleurs ce qui a décidé Ahmad à se présenter. Le Malgache a senti le vent tourner ; pas l’omnipotent patron du foot africain.

Arrivé à la tête de la Fédération internationale de football association(FIFA) l’année dernière, Gianni Infantino s’est entre autres fixé pour objectif, d’écarter de son entourage, les membres du clan Blatter (auquel appartenait Hayatou), son prédécesseur, (71 ans). Jérôme Valcke, l’ancien secrétaire général de la Fifa l’avait déjà appris à ses dépens. L’Italien Infantino, âgé de moins de 50 ans, ne cachait pas également son envie de voir émerger une nouvelle classe constituée de moins vieux pour gérer le football mondial. C’est sans doute dans cette optique qu’il a ouvertement proclamé son soutien pour Hamad Hamad (58 ans) lors de cette élection à la CAF.

 Mamadou dit M’Baré FOFANA

MaliwebSports
L’inamovible président de la Confédération africaine de football (Caf) est tombé. Le Camerounais Issa Hayatou a été battu lors de l’assemblée générale élective de l’instance tenue ce jeudi 16 mars 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie, par le Malgache Ahmad Hamad. Sur les 54 suffrages exprimés, seuls 20 ont été...