Nostalgique depuis 1990, soit 29ans, l’Algérie s’est offert le vendredi 18 juillet en Egypte, au Cairo stadium international,  son deuxième trophée continental dans le cadre de la 32ème  édition de la coupe d’Afrique des nations. Opposés aux lions de la Téranga, les Fennecs se sont imposés par le score de 1 but à 0.

En effet, c’est une première fois dans l’histoire de la Confédération Africaine de Football (CAF) d’organiser la coupe d’Afrique des nations avec 24 pays. Pour cette  première fois,  tenue en Egypte, la CAF a su relever ce défi avec brio.

Durant  presqu’un mois de compétition, la finale de la  32ème édition de la  coupe d’Afrique des nations a opposé les Lions de la Teranga (l’équipe du Sénégal) aux Fennecs d’Algérie, le vendredi dernier. L’enjeu a tué le jeu.

Comme on pouvait, s’attendre les deux équipes ont confirmé les pronostics ainsi que leur place dans le classement FIFA.

Lors de la finale, elles ont aussi donné le meilleur d’elles-mêmes. Ayant concédé un but à la 2ème minute du match, les Lions n’ont pas baissé les bras. Dans la plus grande combativité, l’équipe du Sénégal a dominé durant toute la 1ère période celle de l’Algérie. Malgré cela, Sadio Mané et ses coéquipiers ne parviendront pas à trouver le fond des filets du portier Algérien.

De retour des vestiaires, l’espoir était permis. Mais, hélas l’Algérie tient bon et conserve son but jusqu’au coup de sifflet finale de l’arbitre.

Faut-il souligner, que chacune  de ses deux équipes étaient à sa deuxième participation en finale de la CAN. L’Algérie  qui a été vainqueur de la CAN en 1990 à domicile, a une fois de plus pour sa deuxième finale remporté le titre continental, contrairement au Sénégal (finaliste malheureux de la CAN 2002 et 2019).

Ainsi, après 29 ans sans succès, l’équipe algérienne s’adjuge le trophée continental pour une 2ème fois. De ce fait, elle succède aux lions indomptables du Cameroun éliminés depuis les huitièmes de finale.

Le Sénégal et la finale, une histoire de malédiction ?

Voilà la question qui taraude beaucoup d’esprit. Cela pour la simple raison, que l’équipe du Sénégal en 2002 a perdu lamentablement face à celle du Cameroun. D’ailleurs, c’est le sélectionneur actuel des lions du Teranga, Alioune Cissé, qui a raté son pénalty lors de la séance des tirs aux buts.

Aussi, faut-il rappeler que le Sénégal avec la génération de Kalilou Fhadiga, El Hadj Diouf et Alioune Cissé n’a pas pu remporter une moindre CAN. Aujourd’hui l’histoire se répète pour celle des  Sadio Mané et M’Baye Niang, à travers cette défaite.

Pourtant, cette génération regorge beaucoup de potentialités. Cela, malgré sa jeunesse, ses meilleures dispositions tactiques et ses  magnifiques prestations, cette génération n’a pu permettre au peuple sénégalais de savourer la victoire d’un 2ème trophée.

Sur un tout autre plan, la troisième place est revenue au Nigéria, qui s’est imposé face à l’équipe de la Tunisie par un score de 1 but à 0. C’était le mercredi 17 juillet dernier.

A noter, qu’à  l’issue de la finale de cette 32ème édition de la CAN,  l’Algérien Benancer  a été élu meilleur joueur du tournoi et Odion Ighalo du Nigéria élu meilleur butteur avec 5 buts inscrits.  Aussi, Cheick Kouyaté du Sénégal a été élu meilleur défenseur et le portier algérien Raïs M’Bolhi, élu homme du match.

Par Safiatou Coulibaly 

Source: Le Sursaut

MaliwebSports
Nostalgique depuis 1990, soit 29ans, l’Algérie s’est offert le vendredi 18 juillet en Egypte, au Cairo stadium international,  son deuxième trophée continental dans le cadre de la 32ème  édition de la coupe d’Afrique des nations. Opposés aux lions de la Téranga, les Fennecs se sont imposés par le score de 1...