Du 11 au 17 novembre, les équipes africaines avaient rendez-vous pour disputer les éliminatoires de la CAN-2021. Certaines ont déjà remporté leur billet pour le Cameroun. D’autres, comme le Togo, sont d’ores et déjà éliminées.

Covid-19 oblige, la CAN-2021 se déroulera… en janvier 2022. Après les troisième et quatrième journées d’éliminatoires qui ont eu lieu du 11 au 17 novembre, on connaît désormais le nom de cinq des 24 équipes qui s’affronteront lors de la phase finale au Cameroun.

• Cinq équipes sont qualifiées :

Le Sénégal et l’Algérie ont tenu leur rang. Le duo de finalistes de l’édition 2019 a d’ores et déjà son billet pour la Coupe d’Afrique.

Auteurs d’un sans-faute avec quatre victoires en autant de matches, les Lions de la Teranga ont été les premiers à se qualifier sur le terrain, dimanche 15 novembre, en allant s’imposer 1 à 0 en Guinée-Bissau grâce à un but de Sadio Mane.

L’Algérie les a rejoints dès le lendemain en faisant match nul contre le Zimbabwe (2-2). Les Algériens ont pris l’avantage dans ce match grâce à l’attaquant de Montpellier Andy Delort, avant que le capitaine Riyad Mahrez ne double la mise. Les Fennecs ont alors baissé le pied jusqu’à ce que le Zimbabwe égalise dans les dernières minutes.

Le Mali et la Tunisie se sont quant à eux qualifiés lors de leurs matches respectifs du mardi 17 novembre. Les Aigles du Mali l’ont emporté 2 à 1 en Namibie tandis que ceux de Carthage ont souffert contre la Tanzanie pour obtenir un match nul.

Ces quatre équipes rejoignent donc le Cameroun, qualifié d’office en tant que pays-hôte.

• Exit Togo, Tchad et Sao Tomé et Principe

Quels que soient leurs résultats lors des deux dernières journées d’éliminatoires, trois pays ont déjà dit adieu à une qualification pour la phase finale de la Coupe d’Afrique. Pour le Tchad et Sao Tomé et Principe, les éditions se suivent et se ressemblent : ils devront encore attendre pour découvrir la première phase finale de leur histoire.

En revanche, pour le Togo, cette nouvelle élimination sonne comme une humiliation. Déjà absents de l’édition 2019, leur défaite 3 à 1 face à l’Égypte a sonné le glas de leurs ambitions de retour au premier plan. Cette sortie de piste pourrait coûter son poste au sélectionneur français Claude Leroy.

• Pour les autres équipes, tout reste à faire

Groupe A : la Guinée devrait hériter du deuxième ticket qualificatif derrière le Mali, sauf incident de parcours. L’équipe compte cinq points d’avance sur son poursuivant namibien.

Groupe B : le Burkina Faso (8 points) et l’Ouganda (7 points) sont idéalement placés. Cependant, un faux pas pourrait profiter au Malawi (4 points), voire au Soudan du Sud.

Groupe C : même scénario pour l’Afrique du Sud et le Ghana, qui ont pris une option sur la qualification avec leurs trois victoires en quatre matches. Le Soudan reste en embuscade.

Groupe D : après un début poussif dans les éliminatoires et trois matches sans victoire, la RD Congo s’est finalement relancée en s’imposant en Angola (1-0). La Gambie, le Gabon, la RD Congo… Le groupe D se tient dans un mouchoir de poche. Seul l’Angola semble d’ores et déjà hors course.

Groupe E : le Maroc a déjà un pied au Cameroun. Les Lions de l’Atlas dominent le groupe et comptent déjà 10 points. Un match nul leur suffira donc pour se qualifier. Derrière, c’est beaucoup plus serré entre la Mauritanie, le Burundi et la Centrafrique.

Groupe F : déjà qualifié en raison de son statut de pays organisateur, le Cameroun se prépare idéalement. Il caracole en tête de son groupe et a croqué le Mozambique 2 à 0. La deuxième place qualificative du groupe se jouera entre son malheureux adversaire, le Rwanda et le Cap-Vert. Ces deux derniers se sont neutralisés dans leur propre affrontement (0-0).

Groupe G : en éliminant le Togo, l’Égypte a quasiment assuré sa qualification. Derrière les Pharaons, les étonnants Comoriens tiennent peut-être la première qualification de leur histoire pour une phase finale de Coupe d’Afrique après leur match nul face au Kenya (1-1).

Groupe H : l’Algérie étant déjà qualifiée, la deuxième place qualificative donnera lieu à un match à trois entre le Zimbabwe, le Botswana et la Zambie. Avantage zimbabwéen : ils sont déjà en tête avec cinq points et ont déjà joué contre le leader et épouvantail algérien.

Groupe I : derrière le Sénégal, le deuxième ticket semblait promis au Congo mais les Diables rouges ont eu le mauvais goût de concéder le match nul face au Eswatini. La Guinée-Bissau pourrait en profiter à la faveur d’un calendrier plus favorable.

Groupe J : la Tunisie est qualifiée. Le deuxième ticket devrait se jouer entre la Tanzanie et la Guinée équatoriale, qui s’affronteront dès la 5e journée le 22 mars.

Groupe K : la Côte d’Ivoire et Madagascar se sont neutralisés (1-1) alors que l’Éthiopie a surclassé le Niger (3-0). Résultat : aucune équipe n’est encore à l’abri dans ce groupe.

Groupe L : les deux affiches du groupe, Lesotho-Bénin et Sierra-Léone – Nigeria, se sont soldées par un résultat nul et vierge. Le Nigeria (8 points) et le Bénin (7 points) ont cependant l’avantage dans la course à la qualification.

La prochaine journée d’éliminatoires se déroulera à la fin du mois de mars 2021.

MaliwebSports
Du 11 au 17 novembre, les équipes africaines avaient rendez-vous pour disputer les éliminatoires de la CAN-2021. Certaines ont déjà remporté leur billet pour le Cameroun. D'autres, comme le Togo, sont d'ores et déjà éliminées. Covid-19 oblige, la CAN-2021 se déroulera... en janvier 2022. Après les troisième et quatrième journées d'éliminatoires qui ont...