La prochaine Coupe d’Afrique des nations féminine (CAN-féminine 2022) se déroulera au Maroc. L’annonce a été faite vendredi dernier par la Confédération africaine de football (CAF), à l’issue de la réunion de son comité exécutif, tenu en marge du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) dont le coup d’envoi a été donné le 16 janvier au Cameroun. Cette CAN-féminine 2022 devrait être la première édition à 12 équipes, contre 8 pour les précédents tournois. Aussi, la compétition pourrait être qualificative pour la Coupe du monde 2023 qui aura lieu en Australie et en Nouvelle-Zélande. L’édition 2020 aurait dû inaugurer cette nouvelle formule, mais elle a été annulée par la CAF, le Congo-Brazzaville ayant renoncé à abriter le tournoi pour cause de pandémie de la Covid-19. On s’en souvient, après ce report, le président de la FIFA, Gianni Infantino avait martelé que le football féminin «est une priorité absolue» pour l’instance suprême du football mondial, ajoutant que «nous ne devrions pas utiliser le coronavirus pour mettre de côté le football féminin».

La secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, avait, à son tour rajouté une couche : «La CAN féminine 2020 a été annulée tout simplement parce qu’il n’y aura pas de Coupe du monde en 2021. Cela veut dire qu’entre 2019 et 2023 les filles qui ont fait leur preuve en France l’année dernière n’auront que la possibilité de jouer des qualifications en 4 ans. Mais ce n’est pas possible ! Comment voulez-vous qu’un pays africain puisse se permettre le rêve de remporter une Coupe du monde avec ce genre de management ?», a-t-elle dit. Jointe au téléphone, la capitaine des Aigles Dames s’est réjouie du choix du Maroc pour accueillir le tournoi avant d’annoncer que la sélection nationale fera tout pour être présente au Royaume chérifien. «Le Maroc est un bon pays, qui dispose de bonnes infrastructures pour une compétition de ce genre. Donc, je suis très contente que la CAF ait porté son choix sur le Maroc et je ne suis pas la seule à saluer la décision de la CAF. à présent, la balle est dans le camp de la Fédération malienne de football (Femafoot) qui doit tout mettre en œuvre pour une bonne préparation de la sélection. Pour ce qui nous concerne, il n y’a qu’un seul mot d’ordre, c’est la qualification pour la phase finale», déclare Fatoumata Doumbia «Raoul»
Pour rappel, les Aigles Dames ont terminé quatrièmes de la dernière CAN féminine qui s’était déroulée en 2018 au Ghana. Jusque-là, c’est le meilleur classement de la sélection nationale féminine.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
La prochaine Coupe d’Afrique des nations féminine (CAN-féminine 2022) se déroulera au Maroc. L’annonce a été faite vendredi dernier par la Confédération africaine de football (CAF), à l’issue de la réunion de son comité exécutif, tenu en marge du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) dont le coup d’envoi a...