La sélection nationale cadette s’est qualifiée pour le dernier en dominant la Gambie 2-0, grâce à deux réalisations de Daouda Guindo et Sékouba Konaté

Les Aiglonnets ont commencé les éliminatoires de la CAN du bon pied. C’est le moins que l’on puisse dire, après la brillante victoire 2-0 des protégés du technicien Bako Seck, face à la Gambie, dimanche 9 septembre au stade Alassane Djigo de Pikine, dans la banlieue dakaroise. Les deux buts maliens portent les signatures de Daouda Guindo et Sékouba Konaté. Grâce à cette victoire, le Mali se qualifie automatiquement pour les demi-finales du tournoi.
La confrontation entre Maliens et Gambiens était une petite finale pour les deux sélections, en raison de l’enjeu du match. En effet, suite au faux bond du Libéria (la sélection libérienne a déclaré forfait au dernier moment, ndlr), la poule B s’est retrouvée avec seulement deux pays : le Mali et la Gambie. Ainsi, à la place du mini-championnat qui devait opposer les trois sélections, les organisateurs ont décidé de procéder par un match à élimination directe, avec comme enjeu principal, la qualification pour les demi-finales. Le match Mali-Gambie était donc comme une rencontre des quarts de finale, dont le vainqueur, à savoir les Aiglonnets, a décroché son billet pour le dernier carré.
Pour revenir à la rencontre proprement dite, elle a été émaillée d’incidents, puisque les Gambiens ont décidé de quitter la pelouse peu après l’heure de jeu (62è minute), estimant que le stade n’était suffisamment pas éclairé. Six minutes après, l’arbitre central a décidé de mettre un terme à la partie (68è minute). Au moment de l’interruption ou plutôt de l’arrêt du match, le Mali menait 2-0 au tableau d’affichage et rien de grave ne pouvait visiblement arriver aux protégés du sélectionneur Bako Seck.
Les Aiglonnets ont été les premiers à se qualifier pour les demi-finales et attendent de connaître le nom de leurs futurs adversaires. D’ores et déjà, on sait que ce ne sera pas la Gambie, puisque les cadets gambiens sont out pour le reste du tournoi.
A l’instar du Mali, le Sénégal (poule A) a également réussi son entrée en matière, en s’imposant par le strict minimum 1-0 devant la Guinée Bissau. Cette remarque vaut aussi pour la Guinée, large vainqueur 3-1 de la Mauritanie dans la poule C. La poule A regroupe le Sénégal, la Guinée Bissau et la Sierra Leone, alors que la poule C est constituée de la Guinée, la Mauritanie et le Cap Vert. Les premiers de ces deux poules, ainsi que le meilleur deuxième se qualifieront pour les demi-finales.
Pour prétendre au billet qualificatif à la phase finale de la CAN, Tanzanie 2019, il faut atteindre au moins la finale. C’est dire que Sékouba Konaté et ses coéquipiers doivent impérativement gagner leur prochain match pour espérer aller défendre leur titre en Tanzanie l’année prochaine. Le Mali, faut-il le rappeler, est double tenant du titre et les Aiglonnets martèlent à qui veut l’entendre que leur objectif est la qualification pour la grande messe du football continental des cadets. Il convient aussi de préciser que c’est la première fois que les éliminatoires de la CAN sont organisées par Zone. Lors des précédentes éditions, les pays s’affrontaient par match à élimination directe et les faux pas étaient interdis pour les équipes.
Avec le nouveau système, non seulement le nombre de matches a augmenté, mais tous les pays peuvent également se rencontrer.

Boubacar THIERO

L’Essor

MaliwebSports
La sélection nationale cadette s’est qualifiée pour le dernier en dominant la Gambie 2-0, grâce à deux réalisations de Daouda Guindo et Sékouba Konaté Les Aiglonnets ont commencé les éliminatoires de la CAN du bon pied. C’est le moins que l’on puisse dire, après la brillante victoire 2-0 des protégés...