À l’instar des autres cadors du continent, la sélection nationale junior fait son entrée en lice ce week-end, au compte du deuxième tour aller de la CAN, Niger 2019. Ce sera contre les juniors tanzaniens, à Dar Es Salam

Le compte à rebours est lancé pour la sélection nationale junior. Dimanche, les protégés du sélectionneur national, Mamoutou Kané «Mourlé» feront, en effet, leur grand baptême du feu, face à la Tanzanie, au compte du deuxième tour des éliminatoires aller de la CAN U20. Le match se disputera à Dar Es Salam et le coup d’envoi est prévu à 13h.
C’est une rencontre très importante pour les deux sélections, puisque le vainqueur de la double confrontation (le match retour se disputera le 20 mai, au stade Modibo Keïta) sera qualifié pour le dernier tour des éliminatoires et affrontera le vainqueur du match Cameroun-Angola pour une place en phase finale de la CAN, prévue en 2019 au Niger.
Le sélectionneur national a convoqué 18 joueurs pour cette explication avec les Tanzaniens. L’effectif est composé à 95% d’éléments qui ont participé à la première édition du tournoi UFOA U20 (le Mali a terminé troisième de la compétition, ndlr) et seulement 5 nouveaux joueurs ont été intégrés par l’ancien gardien but du Stade malien et des Aigles. Les cinq mousquetaires ont pour nom : Abdoulaye Diaby (Djoliba), Falaye Amadou Keïta (ASKO), Mamady Diarra (Yeelen Olympique), Lassine Traoré (AS Black stars) et Amadou Diarra (Dieonesa, Espagne). Parmi les «recalés» du tournoi UFOA on peut citer, entre autres, Mamadou Salia Sacko (Réal), Ismaïla Cheick Coulibaly (CS Duguwolofila), Salif Diakité (Réal), Chiaka Tiéla (Yeelen Olympique).
Le sélectionneur national assume ses choix et dit, sans détours, que les 5 joueurs cités ont été remplacés «tout simplement parce qu’ils n’ont pas donné satisfaction au Tournoi UFOA». «Quant aux nouveaux joueurs, poursuivra Mourlé, j’attends d’eux qu’ils mouillent le maillot, qu’ils soient combatifs».
L’ancien entraîneur des Onze Créateurs, du Stade malien affichera, ensuite, son optimisme pour la double confrontation avec la Tanzanie. «Je suis confiant pour la qualification à la CAN. Certes, un match de football n’est jamais gagné avant d’être joué, mais je pense que le Mali a les moyens de battre la Tanzanie et se qualifier, dira le technicien malien.
En tout cas, insistera-t-il, notre objectif est la qualification à la CAN et c’est le minimum que l’on puisse demander aux jeunes, après l’échec de la précédente campagne» (élimination au premier tour, ndlr). «Nous allons jouer en altitude, il faut faire extrêmement attention pour cette première manche. Nous demandons la bénédiction de tous les Maliens et nous espérons que nos compatriotes vivant en Tanzanie viendront massivement au stade pour soutenir les jeunes et les porter vers la qualification», conclura le nouveau sélectionneur des Aiglons.
Le sélectionneur national sera privé des services d’autres joueurs, dont Mohamed Camara (FC Liefering, Autriche), Cheick Oumar Doucouré (RC Lens), Ibrahim Kané qui serait, actuellement en Autriche pour un test au Red Bull Salzbourg, tout comme Lassana N’Diaye. Selon nos informations, la sélection nationale a quitté Bamako, le mercredi 9 mai vers 19h pour Nairobi au Kenya, avant de prendre l’avion, hier pour la Tanzanie.
Dans la presse locale, le sélectionneur tanzanien a multiplié les déclarations ces derniers jours, il assure que ses joueurs sont motivés et promet la victoire à ses compatriotes. «Le mental de mes joueurs est au beau fixe, ils ont soif d’apprendre de nouveau. Je n’ai pas besoin de connaître l’équipe adverse mais tout va se régler sur le terrain. Mes joueurs ont la compétition dans les jambes et la vitesse. Je leur fais confiance, je promet la défaite de l’équipe malienne ce dimanche», a ainsi déclaré Ammy Ninje. Pour mémoire, la Tanzanie a éliminé la RD Congo aux tirs au but (6-5) à Kinshasa après avoir concédé le nul 0-0 à l’aller comme au retour.
Ce second tour verra l’entrée en lice de plusieurs cadors, dont le tenant du titre, la Zambie qui sera face au Rwanda, du Nigeria qui se frottera à la Guinée Bissau, de la Côte d’Ivoire qui en découdra avec le Gabon, du Mozambique qui affrontera l’Afrique du Sud.

Djènèba
BAGAYOKO
Dimanche 12 mai, au stade de Dar Es Salam
13h : Tanzanie- Mali
Arbitrage du Comorien, Soulaimane Ansudane assisté de ses compatriotes Mmadi Faissoil et Abdoulmadjid Azilani
LE PROGRAMME
Gabon-Côte d’Ivoire
Guinée Bissau-Nigéria
Mozambique-Afrique du Sud
Rwanda-Zambie
Botswana-Congo
Algérie-Ghana
Ouganda-Cameroun
Mauritanie-Guinée
Malawi-Angola
Burundi-Soudan
Burkina Faso-Libye
Sénégal-Egypte
Gambie-Bénin

 

Source: Essor

MaliwebSports
À l’instar des autres cadors du continent, la sélection nationale junior fait son entrée en lice ce week-end, au compte du deuxième tour aller de la CAN, Niger 2019. Ce sera contre les juniors tanzaniens, à Dar Es Salam Le compte à rebours est lancé pour la sélection nationale junior. Dimanche, les...