Le stage de préparation qui s’est déroulé à Doha au Qatar, n’a pas été à la hauteur des attentes. C’est le constat fait par les joueurs et le staff technique après l’élimination de l’équipe, dès la deuxième journée de la phase initiale. Témoignage

Les Aigles Espoirs entrent au bercail ce vendredi après leur dernier match de poules contre le Ghana. Le capitaine Issouf Traoré et ses coéquipiers ont été éliminés de la compétition après leur défaite contre le Cameroun (0-1), lundi, au stade international du Caire. Cette déconvenue est intervenue 72h après celle subie face à l’Egypte en match d’ouverture de la CAN (0-1). Si les Aigles Espoirs ont raté la première période du premier match, ils ont été présents pendant 90 minutes contre le Cameroun.
Les nôtres ont même failli ouvrir le score après seulement 8 minutes de jeu par l’intermédiaire de leur avant centre Ibrahima Koné mais le but a été refusé par l’arbitre comorien, Ali Mohamed Adelaid pour une position hors-jeu. Les Aigles Espoirs ont dominé la rencontre, comme l’attestent les statistiques : 53% de possession de balle pour le Mali contre 47% pour le Cameroun, 334 passes, 71% de précision des passes et 7 corners pour le Mali, contre 310 passes, 70% de précision des passes et 2 corners pour les Camerounais. Concernant les tirs, en revanche, les Lionceaux du Cameroun en ont cadré 3, contre seulement 1 pour les Aigles Espoirs.
Comme il fallait s’y attendre, l’élimination dès la deuxième journée a été durement ressentie par les joueurs qui rêvaient de participer aux prochains Jeux olympiques et qui visaient, au moins une place sur le podium. «Cette compétition va servir de leçon pour l’équipe dans la perspective des prochaines échéances. On est déçu du résultat, mais il faut tourner la page et regarder vers l’avenir», a réagi Siaka Bagayoko «Chato», avant de revenir sur le stage de Doha. «Nous n’avons pas fait une bonne préparation, les joueurs sont venus par petits groupes. Nous n’avons pas pu travailler ensemble comme nous le souhaitions. Je pense que ce sont des détails importants dans ce genre de compétition». «Nous avons dominé le match contre l’Egypte et contre le Cameroun. Nous avons essayé de respecter les consignes, mais je pense que les conditions de préparation ont pesé dans la balance. Nous n’en voulons à personne.

Pour aller loin dans une compétition, il faut avoir une équipe bien préparée. Nous sommes tous déçus de cette élimination prématurée, parce que notre objectif était la qualification pour les Jeux olympiques. C’est la déception totale», a conclu l’arrière gauche des Aigles Espoirs.
Pour Félix Kamaté également, le constat est d’autant plus amer, que le Mali a été le premier pays éliminé de la CAN. «Notre objectif, c’était d’atteindre, au moins les demi-finales. Malheureusement, on quitte la compétition après seulement deux sorties. Nous demandons pardon aux Maliens et aux Maliennes. Il nous a manqué un peu de chances, sinon l’équipe n’a pas mal joué», a confié le joueur. Pour mémoire, les Aigles Espoirs ont effectué leur stage de préparation à Doha au Qatar. Lors de leur séjour dans cet émirat, les joueurs de Fanyeri Diarra ont livré deux matches amicaux, contre des clubs de deuxième et troisième Divisions. Le capitaine Issouf Traoré et ses coéquipiers ont remporté le premier match 4-0, face à Al Najma club et 24h plus tard, l’équipe a encore déroulé, cette fois contre Doha team, balayé 12-0. Le problème, c’est que tous les joueurs n’ont pas participé à ces deux rencontres de préparation, alors que l’équipe a rallié l’Egypte quelques heures seulement après le deuxième match. Autrement dit, certains éléments ont commencé la CAN, sans un seul match de préparation dans les jambes.

Envoyés spéciaux
Ladji M. DIABY
Oumar DIOP

Source: L’Essor-Mali

MaliwebSports
Le stage de préparation qui s’est déroulé à Doha au Qatar, n’a pas été à la hauteur des attentes. C’est le constat fait par les joueurs et le staff technique après l’élimination de l’équipe, dès la deuxième journée de la phase initiale. Témoignage Les Aigles Espoirs entrent au bercail ce vendredi après leur...