Sous la houlette d’une Founé Sissoko au sommet de son art (24 points), les championnes du Mali n’ont fait qu’une bouchée des Kidaloises, étrillées 95-58, vendredi dernier au compte de la 12è journée du championnat. De son côté, le leader du classement, le Stade malien s’est imposé largement 67-55 face à l’AS Commune VI

 

Les rencontres de la 12è journée du championnat national de basket-ball se sont disputées le week-end dernier au Palais des sports Salamatou Maïga. Sur le tableau féminin, le Djoliba Dames a fait forte sensation, en étrillant 95-58 Attar club de Kidal. Grâce à ce succès, les championnes du Mali en titre restent dans le sillage du Stade malien, leader du classement avec 23 points, contre 22 pour les Rouges. L’écart s’est donc réduit considérablement entre les deux grands favoris de la compétition et la bataille pour le titre s’annonce rude et indécise.

Vendredi dernier, les joueuses du technicien Amara Traoré ont fait forte impression contre les Kidaloises qui ne sont pourtant pas nées de la dernière pluie. D’entrée de jeu, les Djolibistes ont affiché leurs ambitions, en imprimant un rythme infernal à la partie. Résultat : elles dominent le premier quart temps remporté sur le score sans appel de 27-10, soit 17 points d’écart. Bien emmenées par une Founè Sissoko irrésistible (24 points et plusieurs rebonds) et une Mariam Dramé aux multiples tirs primés (19 points), les championnes du Mali n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires dominées dans tous les compartiments et qui iront à la pause avec 16 unités de retard (44-28).

À la reprise et malgré la bonne prestation de Hawa Diallo (15 points), les Kidaloises resteront impuissantes, face à l’armada offensive du Djoliba. Menée 8-0 dans les minutes initiales, avec en prime deux tirs à trois points de Mariam Dramé, l’équipe de Kidal tente de relever la tête, mais en vain. De 16, l’écart passe à 18 points, puis 39 au terme du troisième et avant dernier quart temps (79-40). On connaît la suite : au quatrième quart temps, alors que le technicien Amara Traoré avait mis les cadres au repos, les championnes du Mali enfoncent le clou, en ajoutant 26 points au compteur. Le score final est sans appel pour les Kidaloises qui s’inclinent 95-58, soit un écart de 37 points. «Le travail commence à porter fruit, aujourd’hui (vendredi dernier, ndlr) j’ai vu une bonne équipe du Djoliba.

Les cadres ont joué leur rôle, tout comme la jeune génération qui a répondu présente. Notre ambition est de bâtir une grande équipe capable de rivaliser avec n’importe quel adversaire. Je félicite mes joueuses pour cette belle prestation», a réagi l’entraîneur Amara Traoré, avant de se projeter vers le Carré d’as. «L’équipe, notamment les jeunes, a répondu présente défensivement et offensivement. Pour le Carré d’as, ce sera une autre compétition, il faut améliorer le niveau et être plus incisif. Le Djoliba aime les défis, les grands matches, c’est ça notre avantage», a ajouté le technicien djolibiste.

Malgré la défaite, le coach d’Attar club, Moussa Cissé a félicité ses joueuses, tout en avouant que l’équipe a connu des moments de flottement «qui nous ont coûtés cher». Selon lui, sa formation a connu des difficultés et compte se racheter la saison prochaine. «D’abord, je tiens à féliciter mes joueuses. L’équipe a connu des difficultés avant la pandémie à coronavirus, elle a dû changer d’entraîneur en plein championnat.

Quand j’ai pris l’équipe en main, j’ai eu des difficultés pour le regroupement et certaines joueuses étaient malades. Je ne cherche pas d’excuses, mais c’est important de dire ce qui s’est passé avant cette rencontre», a précisé le technicien Moussa Cissé. Il renchérira : «Notre objectif était d’atteindre au moins le Carré d’as et la finale de la Coupe du Mali, malheureusement, c’est fini pour le championnat national, mais le maintien est assuré. Désormais, nous allons nous concentrer sur la Coupe du Mali, on ne va pas baisser les bras, nous allons remotiver les joueuses»

Lors de la prochaine journée, Attar club, (5è, 17 points), croisera le fer avec le leader du classement, le Stade malien (23 points), alors que le Djoliba (2è, 22 points) en découdra avec la lanterne rouge, l’Usfas qui n’a récolté que13 points en 12 journées de compétition.
Sur le tableau masculin, l’AS Police caracole toujours en tête avec 23 points, devant le Réal qui affiche 20 points au compteur et Attar club qui compte deux unités de moins que les Scorpions (19).

Seïbou S. KAMISSOKO

TOUS LES RéSULTATS
En Hommes
AS Police-CRB : 90-60
Stade malien-Réal : 66-61
AS Mandé-CBD : 74-47
Attar-Usfas : 69-67
En Dames
Djoliba-Attar : 95-58
Usfas-Réal : 55-61
AS Police-CBD : 84-55
AS Commune VI-Stade malien : 55-67

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Sous la houlette d’une Founé Sissoko au sommet de son art (24 points), les championnes du Mali n’ont fait qu’une bouchée des Kidaloises, étrillées 95-58, vendredi dernier au compte de la 12è journée du championnat. De son côté, le leader du classement, le Stade malien s’est imposé largement 67-55...