Les Rouges de la Commune I se sont adjugés le titre suprême, en battant 81-80 l’expérimentée équipe des All stars, samedi

 

au stade Ouezzin Coulibaly. Ils succèdent au palmarès de la compétition au Biton de Ségou qui avait été sacré l’année dernière

Qui l’eut cru ? Créée à quelques semaines du coup d’envoi du championnat national (11 septembre), l’équipe de Kurukanfuga a surpris tout le monde, en remportant le titre suprême face aux All stars, battus 81-80 (5 éliminations de part et d’autre), au terme d’une finale très aboutie.

«Les jeunes ont réalisé un grand exploit, en remportant le titre de champion du Mali. Je suis très fier d’eux, surtout de leur prestation en finale contre les All stars, l’une des meilleures équipes du Mali. Je n’ai pas les mots suffisants pour exprimer ma joie», a déclaré l’entraîneur et le fondateur de l’équipe, Demba Sissoko, après le sacre de ses protégés.

«Avant la finale, révélera-t-il, j’ai simplement dit aux jeunes d’y croire et de jouer leur jeu.
Je leur ai dit qu’ils n’ont rien à perdre et qu’ils peuvent réaliser leur rêve.

Ils ont respecté les consignes et ont fait montre d’un mental irréprochable.
La victoire est méritée, ils viennent de réaliser quelque chose de grand».

Quelques minutes avant le coup d’envoi de la finale, l’entraîneur des All stars, Bréhima Traoré «Zizou» avait fait part de sa crainte de voir son équipe se faire piéger par l’adversaire.

«J’ai trois anciens éléments dans l’équipe de Kurukanfuga, s’ils jouent à leur meilleur niveau, ils peuvent nous poser des problèmes», avait dit le technicien, avant d’ajouter qu’il espère néanmoins que ses joueurs vont répondre présents.

Malheureusement, pour le technicien le plus titré de l’histoire du cricket malien, c’était compter sans la détermination des Rouges de Kurukanfuga qui, sous la houlette de l’intraitable batteur, Mahamadou Sidibé, ont déjoué les pronostics, en s’imposant 81 courses à 80.

L’équipe de la Commune I s’adjuge ainsi le titre suprême et succède au palmarès du championnat national le Bitou de Ségou, vainqueur de la 9è édition.

Le duel entre les All stars et Kurukanfuga restera comme l’un des plus relevés de l’histoire du championnat national.

Non seulement les deux formations ont gratifié les spectateurs du stade Ouezzin Coulibaly d’une belle finale, mais le choc s’est également déroulé dans un bon état d’esprit que n’a pas manqué de souligner le président de la Fédération malienne de cricket (FeMaCrik), Kawory Berthé.

«Le niveau de la finale était élevé, le mérite en revient aux deux équipes. Ce que j’ai vu aujourd’hui (samedi, ndlr) me donne beaucoup d’espoir. On a assisté à une belle confrontation, mais le caractère récréatif de la finale mérite également d’être souligné», a exprimé le premier responsable du cricket national, avant d’adresser ses remerciements aux partenaires de la fédération, notamment le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali) et la direction du stade Ouezzin Coulibaly.

Au total, Kurukanfuga a livré cinq matches pour quatre succès et une défaite concédée lors de la phase aller face à l’équipe de Dream Team.

Outre le président de la FeMaCrik, on notait la présence à la finale de plusieurs personnalités, dont le représentant du département en charge des Sports, Aly Ag Hat, l’ambassadeur d’Inde au Mali, Anjani Kumar, le directeur du stade Ouezzin Coulibaly, Zoumana Fané et le représentant du CNOS-Mali, Kissima Sylla.

Pour les récompenses individuelles, les trophées de Meilleur joueur et de Meilleur serveur du championnat ont été décernés au capitaine de la Dream Team, Yacouba Poinon Konaté, alors que son coéquipier Lassine Berthé a été désigné Meilleur batteur.

Cette année, huit équipes ont participé au championnat national : les All stars, Buffalo, la Dream Team, Faladiè, Katibougou, Kurukanfuga (Bamako), le Biton de Ségou et le Tata de Sikasso.

Fait rare pour être souligné, la finale de cette 10è édition du championnat national 2020-2021 a été arbitrée par deux femmes : Mme Dieng Youma Sangaré et Mme Traoré Aïssata Sangaré. Justement, après les Messieurs, on attend désormais le championnat national des Dames qui se retrouveront en décembre, toujours à Bamako, pour le titre suprême.


Boubacar THIERO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Les Rouges de la Commune I se sont adjugés le titre suprême, en battant 81-80 l’expérimentée équipe des All stars, samedi   au stade Ouezzin Coulibaly. Ils succèdent au palmarès de la compétition au Biton de Ségou qui avait été sacré l’année dernière Qui l’eut cru ? Créée à quelques semaines du...