Vainqueurs 1-0 de l’US Bougouni, lors de la précédente journée, les Kitois ont remis ça face à Yeelen olympique, défait 2-1, dimanche au stade Lamine Konaté.

Au total, 9 rencontres se sont disputées dimanche au compte de la 9è journée du championnat national, dont le choc entre l’USC Kita et Yeelen olympique dans la Capitale de l’arachide. Avant la confrontation, les deux formations affichaient chacune 10 unités au compteur et avaient besoin de points pour grignoter quelques places au classement. La pression était très forte du côté de l’USC Kita qui jouait à domicile et qui avait à cœur de prouver que la victoire de la précédente journée contre l’US Bougouni (1-0) n’était pas un hasard.
Les Kitois ont gagné leur pari, ils se sont imposés 2-1 grâce à deux buts de Ténéman Coulibaly (75è min) et de Bourama Sidibé (87è min). Mais comme il fallait s’y attendre, le match a été très difficile face à des Olympiens accrocheurs qui ont douché le public du stade Lamine Konaté, en ouvrant le score à la 20è minute (but de Siaka Tiéla) et qui feront la course en tête jusqu’à l’entame du dernier quart d’heure, avant de craquer sous les coups de patte de Ténéman Coulibaly (75è min) et Bourama Sidibé (87è min). Score final : 2-1 pour l’USC Kita qui garde la 5è place, avec 13 points. La tête du classement est occupée par le Stade malien (22 points) qui n’a fait qu’une bouchée de l’AS Black star, dominée 4-0. Derrière les Blancs, on retrouve les Onze Créateurs (19 points), alors que le COB (17 points) complète le podium. L’USFAS (13 points) occupe la 4è place devant l’USC Kita (13 unités), l’ASOM (11 points) et Yeelen olympique (10 points). Quant au CSK (6 points), à l’AS Black Star (6 points) et l’US Bougouni (5 points), ils occupent respectivement les 8è, 9è et 10è places du classement. La lanterne rouge, l’AS Sabana, elle, affiche 4 unités au compteur.

Pour revenir à l’explication entre l’USC Kita et Yeelen olympique, la première mi-temps a été équilibrée et chacune des deux équipes a eu sa période de domination. Yeelen olympique a débloqué le tableau d’affichage, grâce à Siaka Tiéla qui concrétisait, ainsi, la légère domination des visiteurs (20è min, 0-1). Mais après l’ouverture du score, les locaux ont bien réagi et auraient pu remettre les pendules à l’heure avant la mi-temps, si Bakary Coulibaly et le vieux briscard Morimakan Koïta n’avaient manqué de concentration devant les buts adverses. De leur côté, les visiteurs ont également obtenu une occasion nette, avec ce duel perdu par Siaka Tiéla face au gardien Kalilou Traoré.
A la reprise, le match a baissé d’intensité, d’un côté, Yeelen olympique jouait bas et se contentait de placer des contres et de l’autre, l’USC Kita tentait d’accélérer, mais se montrait brouillonne. Pendant de longues minutes, le public du stade Lamine Konaté n’aura rien à se mettre sous la dent et il faudra attendre la 70è min et cette reprise de la tête du défenseur de l’USC Kita, Moussa Koné pour réveiller les spectateurs. La délivrance viendra pour les Kitois cinq minutes plus tard : à la réception d’une déviation d’Abdoulaye Sissoko, le latéral, Ténéman Coulibaly égalise pour les siens (75è min, 1-1). Galvanisés par cette égalisation, les protégés du coach Ousmane Bathily se lancent à l’assaut des buts de Yeelen olympique. Ils poussent, poussent mais ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense olympienne. A trois minutes de la fin du temps réglementaire, les Kitois sont enfin récompensés. Suite à un coup franc bien travaillé par Boubacar Diané, l’avant-centre Bourama Sidibé saute plus haut que tout le monde et place une tête imparable (87è min, 2-1). Ce but provoque le délire des supporters qui commencent à chanter et danser dans les gradins du stade Lamine Konaté. Les tams-tams, sifflets et autres instruments de musique résonneront jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Sory I. Keïta.

«Je suis très content après cette belle victoire. Je félicite les joueurs qui ont joué avec beaucoup d’envie. Ils se sont battus pendant 90 minutes et ont fait montre de caractère. Jusqu’à l’entame du dernier quart d’heure, on était menés au score, mais on a réussi à égaliser avant de renverser la vapeur en toute fin de partie. Je demande aux joueurs de continuer sur la même lancée, Inch-Allah, l’équipe va tirer son épingle du jeu en championnat cette année», a confié l’entraîneur de l’USC Kita après la rencontre.
Pour le technicien de Yeelen olympique, son équipe a été mal récompensée et cela fait partie du football. «On avait le match en main, mais les enfants ont paniqué à l’entame du dernier quart d’heure. C’est la première participation des jeunes au championnat et chaque match est un apprentissage pour eux. Ils continuent leur progression et notre objectif principal est le maintien. Nous allons nous préparer pour la prochaine rencontre», a déclaré Bourama N’Diaye. Lors de la prochaine journée prévue le samedi 7 décembre au stade Modibo Keïta, Yeelen olympique affrontera les Onze Créateurs de Niaréla, alors que l’USC Kita en découdra avec l’USFAS, le lundi 9 décembre au stade Modibo Keïta.
Dans la poule A, le Réal mène le bal, avec 19 points, devant le Djoliba (19 points également avec deux matches de moins) et le CSD (17 points). Accroché 1-1 par le Sonni de Gao, LC. BA chute à la 4è place, alors que l’AS Police (14 points) est 5è. Les 6è, 7è et 8è places sont occupées, respectivement par l’ASB (10 points), l’AS Bakaridjan (10 points) et le Mamahira AC (9 points). L’AS Performance (7 points) est 9è, le Sonni de Gao (6 points) 10è et le Nianan (6 points) 11è. Quant à Avenir de Tombouctou (6 points), il occupe la queue du peloton.
Envoyés spéciaux
Boubacar THIERO
Morimakan Coulibaly

Dimanche 1er décembre au stade Lamine Konaté
USC Kita-Yeelen olympique : 2-1
Buts de Ténéman Coulibaly (75è min) et de Bourama Sidibé (87è min) pour l’USC Kita ; de Siaka Tiéla (20è min) pour Yeelen olympique.
Arbitrage de Sory I. Keïta, assisté de Drissa Niaré et Amadou B. Guissé.
USC Kita : Babiya Siby, Moussa Koné, Abdoulaye Sissoko, Ténéman Coulibaly, Moussa Kyabou (cap), Abdoulaye Doumbia, Boubacar Diané, Morimakan Koïta (Boubacar K. Coulibaly, 60è min), Ousmane Diarra (Mamadou Diallo, 85è min), Bakary Coulibaly (Abdoulaye Sanogo, 60è min), Bourama Sidibé.
Entraîneur : Ousmane Bathily.
Yeelen olympique : Kalilou Traoré, Mamadou Traoré, Mamadou Y. Diaby, Boubacar Doumbia, Yaya Sangaré, Badra Sympara (Baïdi K. Diakité, 80è min), Kader K. Armel (Youba Diop, 90è min), Oumar Maïga, Mamadou Coulibaly, Siaka Tiéla, Bassékou Diabaté (Arama Konta).
Entraîneur : Bourama N’Diaye

Source: Journal l’Essor-Mali

MaliwebSports
Vainqueurs 1-0 de l’US Bougouni, lors de la précédente journée, les Kitois ont remis ça face à Yeelen olympique, défait 2-1, dimanche au stade Lamine Konaté. Au total, 9 rencontres se sont disputées dimanche au compte de la 9è journée du championnat national, dont le choc entre l’USC Kita et...