Alors qu’ils n’affronteront leur adversaire qu’en fin du mois, les Aigles locaux sont déjà en ordre de bataille à une vingtaine de jours de croiser le fer avec la Sierra Leone en éliminatoires du Chan Algérie 2023. Le coach Nouhoum Diané multiplie des matches amicaux pour jauger le niveau de son effectif.

 

Exempté du premier tour éliminatoire, le Mali prépare sereinement son entrée en lice aux éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (Chan Algérie 2023) face à la Sierra Leone qu’il affrontera en double confrontation fin août. « Qui veut aller loin ménage sa monture », dit-on. Vice-champion d’Afrique en titre et décidé à faire encore mieux, cet adage sied bien à l’attitude actuelle de Nouhoum Diané. Exempté du premier tour éliminatoire, le Mali effectue son entrée en lice aux éliminatoires du Chan face à la Sierra Leone fin août. Une double confrontation (aller-retour) que le sélectionneur des Aigles locaux prépare avec le plus grand sérieux possible. Après une présélection de 50 joueurs, le technicien malien travaille désormais avec un effectif réduit. En plus des entraînements réguliers, Diané et sa bande multiplient également les rencontres amicales. Opposés deux fois aux U20 le jeudi et vendredi, ils se sont imposés en autant de fois sur les scores de 2-1 et 1-0. Deux matches tests qui ont permis, certainement, à Diané de se faire une idée un peu claire de son groupe. Lequel sera soumis de nouveau à un autre test grandeur nature face à la Mauritanie à Nouakchott les 15 et 18 août prochains. C’est à l’issue de ces deux matches internationaux amicaux que l’équipe se rendra en Sierra Leone pour le match aller (26-28 août) du 2e et dernier tour qualificatif avant de recevoir à Bamako le même adversaire une semaine plus tard entre le 2 et 4 septembre.

 

Alassane

Source : Mali Tribune