Grâce à son palmarès impressionnant en clubs et en sélections olympiques et locales, Cheick Oumar Koné accède au poste de sélectionneur adjoint des Aigles du Mali. Une juste récompense des performances d’un coach qui traîné sa bosse au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire.

aigles du mali rwanda coupe

Murmurée depuis quelques jours, l’information relative à la nomination de Cheick Oumar Koné au poste de sélectionneur adjoint des Aigles du Mali est tombée officiellement le lundi 30 décembre 2013. C’était lors d’un point de presse du nouveau sélectionneur des Aigles, Henri Kasperczak.

Depuis son sacre avec les Aigles du Mali à la Coupe Amilcal Cabral 2007 en Guinée Bissau, Cheick Oumar Koné s’est expatrié au Burkina Faso. Mais avant, en 2004, il avait qualifié et conduit les Aigles Olympiques aux J.O d’Athènes. Le Mali avait été éliminé en quarts de finale par l’Italie au terme de la série des tirs au but. Avec à la clé, une place de 5e mondial au classement final. On ne crache pas sur ce rang honorable en soi

Au Burkina Faso, Cheick Oumar Koné a écrit les meilleurs pages de l’Asfa Yennenga. En quatre (04) saisons au Burkina Faso (2008-2009 ; 2009-2010 ; 2010-2011 ; 2012-2013), il rafle presque tout : 4 titres de champion, 2 trophées  de Coupe du Faso et 3 Super Coupe du Faso. Et dire que depuis sa création en 1947, l’Asfa Yennenga comptabilise 11 titres de champion, 3 trophées de Coupe du Faso et 3 titres de Super Coupe.

On retiendra aussi du séjour burkinabé de Cheick Oumar Koné 2 titres de meilleur entraîneur du Faso (2008-2009, 2009-2010). La saison 2008-2009 est anecdotique. Ce fut une saison sans défaite avec un doublé (Coupe-Championnat) au finish. Si son bref passage à l’ASI d’Abengourou (Côte d’Ivoire) en 2010-2011 n’est pas aussi reluisant, on retiendra qu’il a joué et perdu la finale de la Coupe nationale contre l’ASEC après les tirs au but.

L’histoire retiendra tout de même que la belle histoire du coach Cheick Oumar Koné a commencé au Nianan de Koulikoro (Mali) en 1984. A son actif, la Coupe de la Fédération malienne de football (1998), 3 finales de Coupe du Mali et une fois quart de finaliste de la Coupe des coupes africaines. Toujours dans l’escarcelle, Cheick Oumar Koné fut sacré vice-champion du Mali avec le Stade malien de Bamako en 1997-1998.

Né à Bandiagara (Mopti) quelques années avant l’indépendance du Mali, Cheick Oumar Koné est issu d’une famille de sportifs. Originaire de Sikasso, il est le petit frère de grands footballeurs Mamadou Koné «Zito», feu Mouss Koné «Temple of Heaven». Il est également l’aîné d’autres footballeurs connus comme Hamidou Koné, Alfousseyni Koné et feu Abdoul Karim Koné «Batou».

Après ses premiers pas de footballeur au Racing de Sikasso, Cheick Oumar Koné réjoint son club de cœur, le Stade malien de Bamako. Excellent milieu de terrain, il termine sa carrière au Nianan de Koulikoro avec le statut d’entraîneur-joueur. C’est donc au Nianan de Koulikoro que Cheick Oumar Koné a fait ses premiers d’entraîneur en 1984.
Bon vent à Cheick dans son nouveau costume de sélectionneur adjoint des Aigles du Mali !

   Baba Cissouma

SOURCE: Match

kanteSports
Grâce à son palmarès impressionnant en clubs et en sélections olympiques et locales, Cheick Oumar Koné accède au poste de sélectionneur adjoint des Aigles du Mali. Une juste récompense des performances d’un coach qui traîné sa bosse au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Murmurée depuis quelques jours, l’information relative...