Le 21ème Conseil national ordinaire de la Fédération malienne de tennis aura lieu le vendredi 29 décembre 2017 à Bamako. L’un des temps forts de ce grand rendez-vous sera l’élection d’un nouveau bureau fédéral pour un nouveau mandat de 4 ans. De sources proches de la Fédération, le président sortant, Mohamed Oumar Traoré, est bel et bien candidat à sa propre succession.  Ce sera donc son 5ème mandat. Comme pour dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne.

Après la Fédération malienne de football les 8 et 9 octobre dernier et la Fédération malienne d’athlétisme, le 25 novembre passé, place maintenant au 21ème Conseil national ordinaire de la Fédération malienne de tennis. Les travaux de cette rencontre se dérouleront le vendredi 29 décembre prochain dans un hôtel à Bamako, conformément aux statuts et règlement intérieur.

Avant ce Conseil électif, place au renouvellement des bureaux des différentes ligues régionales de tennis. Ainsi, les présidents des ligues de tennis de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Mopti ont été reconduits à leur poste. Il s’agit respectivement de Modibo Soumaré (Kayes) Daouda Mariko (Koulikoro) Adama Mallé (Sikasso) et Amadou Diarra (Mopti).

Selon des sources proches de la Fédération malienne de tennis, le président sortant de la Ligue de tennis de Ségou, El Hadj Oumar Bocoum (il est considéré comme le doyen du tennis malien) n’était pas candidat à sa propre succession, après plusieurs années. Il s’est donc retiré de la présidence pour laisser la place à un jeune, en la personne de Ouessou Delphin.

S’agissant de la Ligue du district de Bamako, l’élection d’un nouveau bureau aura finalement lieu le 9 décembre prochain. Elle devrait se tenir le 18 novembre dernier.

En tout cas, toutes les dispositions semblent être prises au niveau de la Fédération malienne de tennis pour que les assises de la 21ème session du Conseil national puissent se dérouler dans de meilleures conditions possibles. Cela dans le plus grand fair-play.

Pour le moment, le président sortant, Mohamed Oumar Traoré, non moins secrétaire général du Comité national olympique et sportif du Mali, est candidat pour briguer un nouveau mandat de 4 ans. Les résultats enregistrés durant son mandat sont donc en sa faveur puisqu’il a beaucoup contribué à la promotion et à la vulgarisation de cette discipline au Mali, à travers l’organisation de plusieurs compétitions nationales et internationales pour le plus grand bonheur des jeunes tennismen.

  A.B. HAÏDARA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSportsKAYES
Le 21ème Conseil national ordinaire de la Fédération malienne de tennis aura lieu le vendredi 29 décembre 2017 à Bamako. L’un des temps forts de ce grand rendez-vous sera l’élection d’un nouveau bureau fédéral pour un nouveau mandat de 4 ans. De sources proches de la Fédération, le président...