Nous y sommes habitués maintenant. Cette année encore le Mali sera absent de la phase de poules des deux compétitions africaines des clubs. En effet, notre dernier représentant, le Stade malien qui était en lice pour une place dans le Top 16 de la Coupe de la Confédération a été éliminé hier, suite à sa défaite 0-1 à Tizi-Ouzou, face à la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK). Vainqueurs 2-1 à l’aller au stade du 26 Mars, les Stadistes étaient en ballottage favorable et pouvaient se contenter d’un nul pour valider leur ticket pour la phase de groupes de la C2. Malheureusement, les protégés du technicien ivoirien Rigo Gervais n’ont pas réussi à préserver leur maigre avance, s’inclinant par la plus petite des marges (1-0) en Kabylie. Ce court succès a suffi au bonheur des Algériens qui brisent ainsi le rêve des Blancs de participer à la phase de poules de la Coupe de la Confédération pour se racheter de leur élimination de la Ligue des champions. Le Stade malien ne peut s’en prendre qu’à lui-même, après cet échec face à la JS Kabylie. Et pour cause, l’équipe de Sotuba a laissé passer sa chance au match aller en gaspillant un nombre incalculable d’occasions nettes et en plus, il y a eu ce problème d’avion qui a beaucoup perturbé le voyage de l’équipe.

Depuis plusieurs mois, l’Algérie a interdit les vols commerciaux pour cause de Covid-19 et le voyage des Blancs devait se faire par vol spécial. Comme c’est souvent le cas, la partie malienne n’avait pas prévu ça ou ne semblait pas disposer à affréter un avion. Dans un premier temps, on a annoncé que le match a été reporté à la demande de la partie malienne, avant d’indiquer qu’un avion spécial a été trouvé et que la rencontre se disputera bien dimanche (hier, ndlr). La délégation malienne a quitté Bamako samedi soir pour arriver à Tizi-Ouzou, dimanche à 2h du matin. Inutile alors de dire que les joueurs sont arrivés fatigués en Algérie et qu’ils n’ont eu que quelques heures pour se reposer, avant de prendre la direction du stade du 1er Novembre pour le choc avec la JSK. Dans ces conditions, pouvait-on attendre quelque chose des joueurs de Rigo Gervais, face à des Algériens qui jouaient à domicile et qui ont ouvert le score dès la 4è minute de jeu par Bedr Eddine Souyad, l’auteur du but de la JSK à l’aller ?

Disons-le sans ambages, pour cette manche retour, on ne peut rien reprocher au technicien Rigo Gervais et à ses joueurs qui ont simplement été victimes de l’incapacité de la direction du club à se montrer à la hauteur de l’événement. «Nous savons que le match allait être difficile. Nous avons pris énormément du temps pour effectuer le déplacement à Tizi-Ouzou. L’équipe est arrivée à 2h du matin, nous avons pris énormément du temps pour être dans la ville de JS Kabylie. Ensuite, il fallait mettre les joueurs par chambre. Je pense que c’est ce côté qui a joué sur nous. Ensuite, nous avons pris un but matinal qui a mis à plat le moral des joueurs. C’est la fin pour nous, nous allons nous concentrer maintenant sur le championnat national. Je remercie tous les supporters maliens de près ou de loin qui nous ont soutenus dès le début de la campagne. Un grand merci aux Maliens d’Algérie qui ont fait le déplacement pour venir soutenir l’équipe à Tizi-Ouzou. Bravo à tout le monde», a déclaré Rigo Gervais, après le match.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Nous y sommes habitués maintenant. Cette année encore le Mali sera absent de la phase de poules des deux compétitions africaines des clubs. En effet, notre dernier représentant, le Stade malien qui était en lice pour une place dans le Top 16 de la Coupe de la Confédération a...