Au terme d’un match dominé par une Seleção remaniée, le Cameroun a surpris le Brésil (1-0) grâce à un but tardif de Vincent Aboubakar au Qatar. La sélection emmenée par Tite termine tout de même en tête du groupe G et retrouvera la Corée du Sud en 8e de finale. Les Lions Indomptables sont éliminés.

Les coiffeurs de la Seleção déçoivent. Ce vendredi, pour la troisième et dernière journée de la phase de poules, le Cameroun a réalisé un petit exploit en battant le Brésil (1-0) sur le fil dans un Iconic Lusail Stadium acquis à la cause auriverde. Les Lions Indomptables sauvent l’honneur, mais échouent à la troisième place du groupe G à cause de la victoire de la Suisse face à la Serbie (3-2) dans le même temps. Le Brésil, avec seulement 2 rescapés (Fred et Militão) du court succès face à la Suisse dans un XI de départ ayant très fière allure (Fabinho, Antony, Rodrygo, Martinelli, Jesus…), a manqué de tranchant et de justesse dans le dernier geste.

La première occasion de cette partie était à mettre au crédit de Martinelli, qui, d’une belle tête, obligeait Epassy à réaliser une claquette décisive (14e). L’attaquant d’Arsenal, pour sa première titularisation en Coupe du Monde, était d’ailleurs l’élément le plus dangereux sur le pré, à l’instar de sa nouvelle frappe détournée par Epassy (45e+1). Fred et Rodrygo manquaient de justesse (22e) quand Antony, très en vue en première période, manquait lui de puissance (38e). Les Camerounais, dépossédés du cuir, n’étaient que trop brouillons offensivement pour véritablement espérer quoique ce soit.

Aboubakar, héros expulsé

Mais sans une superbe détente d’Ederson sur une tête croisée de Mbeumo, les Lions Indomptables auraient pu prendre l’avantage juste avant la période (45e+3). Une action qui a donné des ailes aux hommes de Rigobert Song, car au retour des vestiaires, Aboubakar, d’un tir croisé, était tout proche de surprendre le portier de Manchester City (51e). Le Cameroun poussait alors fort sur les buts de la Seleção. Elle s’en remettait à un contre fulgurant de Martinelli pour riposter, mais le Gunner, dont la vitesse a posé beaucoup de problèmes aux Camerounais, perdait encore son duel face à Epassy (56e), qui, dans la foulée, empêchait Militao de marquer (57e).

Une double occasion sonnant la fin du temps fort des Lions, qui ont subi pour le reste de la partie, comme au cours des 45 premières minutes. Les partenaires de Neymar, présents dans les travées de l’enceinte qatarie, ont tout de même fini par craquer sur une tête d’Aboubakar (1-0, 90e+2), expulsé dans la foulée en raison d’un deuxième carton jaune pour avoir enlevé son maillot. Guimarães, entré en jeu comme Marquinhos ou encore Raphinha, aura bien eu quatre occasions (73e, 84e, 90e+7, 90e+9) pour permettre à son pays de rester invaincu, en vain. Le Brésil termine néanmoins en tête du groupe G et affrontera la Corée du Sud lundi (20h), en 8e de finale.