Comme à l’accoutumé, le pays hôte ouvrira le bal lors de la Coupe du monde 2022 de football. Une tradition qui a failli ne pas être respectée pour l’édition de cette année. Ainsi, la Fifa a dû faire un rétropédalage pour que le Qatar reprenne la main.

 

« La tradition voulant que le premier match soit disputé par le pays hôte ou le tenant du titre est respectée. En conséquence, le coup d’envoi de la rencontre Sénégal/Pays-Bas, initialement prévu à 13h00 le lundi 21 novembre, a été décalé à 19h00 le même jour », c’est par ce message que la Fifa a annoncé sa marche en arrière pour rétablir une vieille tradition.

Pour étayer sa décision, l’instance dirigeante du football mondial a ajouté que la décision fait suite à une évaluation des implications sportives et opérationnelles de cette reprogrammation, ainsi qu’à un processus de consultations exhaustives et un accord avec les principales parties prenantes et le pays hôte, ayant ensuite abouti à un accord. « Ce changement permet de perpétuer une tradition de longue date, qui veut que le début d’une Coupe du Monde de la Fifa soit marqué par une cérémonie d’ouverture tenue en marge de son premier match, qui implique généralement le pays hôte ou le tenant du titre. La période de mise à disposition des joueurs, définie précédemment en vertu du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la Fifa, reste quant à elle inchangée, débutant toujours le 14 novembre 2022. Les détenteurs de billet seront dûment informés par courriel de la nouvelle programmation des matches concernés, pour lesquels leurs billets demeurent valables. De plus, la Fifa fera en sorte de résoudre tout problème provoqué par ce changement au cas par cas », rassure-t-elle.

 

Alassane Cissouma

Source : Mali Tribune