Les deux représentants maliens en Ligue des champions, le Stade malien et le Réal, ont besoin de sursaut pour bien
négocier la manche aller à Bamako, ce week-end. Cette remarque vaut aussi pour les Onze Créateurs, en coupe CAF

Ce week-end, le Mali accueille trois matches des coupes africaines des clubs. L’honneur reviendra aux Onze Créateurs de Niaréla d’ouvrir le bal. L’équipe dirigée par Djibril Dramé affronte, cet après midi au stade Modibo Keïta, le CR Belouizdad d’Algérie. C’est au compte du match aller du tour préliminaire de la coupe de la Confédération, encore appelée coupe CAF.
Ce match intervient quelques jours, après la fin du tournoi CONOR et la piètre prestation des Créateurs qui ont terminé bon dernier de la compétition, avec seulement un point récolté en trois matches et zéro but marqué. Le club du président Sékou Massiré Sylla a perdu contre le Stade malien (0-2), concédé le nul face au Djoliba (0-0), avant de s’incliner, à nouveau devant le Réal, lors de l’ultime journée (0-1). Ce résultat n’incite pas à l’optimisme, comme l’a martelé l’entraîneur Djibril Dramé, à l’issue du tournoi.
«Il faut avoir le courage de le dire, nous avons beaucoup à faire. En trois matches, nous avons encaissé trois buts et nous n’avons marqué aucun. C’est inquiétant», a avoué le technicien. Celui-ci explique les difficultés actuelles du club par le départ, à l’intersaison, de huit titulaires qui sont allés monnayer leurs talents sous d’autres cieux. Le gardien Cheick Abdoul Cadry Sy, (Congo), les défenseurs centraux, Boubacar Samassékou (Stade malien), Ousmane Diarra (Guinée Équatoriale), le milieu récupérateur, Harouna Samaké (Gabon), le milieu offensif, Abdou Kanouté (Stade malien), les ailiers Zoumana Sidibé (Guinée Équatoriale) et Yacouba Zie Ouattara (CSD) et l’avant centre Aboubacar Diarra (Congo) ont tous décidé de quitter l’équipe de Niaréla à l’intersaison.
Mais malgré cette saignée, Djibril Dramé n’est pas totalement négatif et pense que son équipe progresse dans le jeu et peut avoir son mot à dire dans cette coupe CAF. «Notre problème demeure la concrétisation des occasions de but. Il va falloir s’atteler à corriger rapidement ces lacunes. La coupe d’Afrique des clubs s’annonce dur, mais nous allons essayer de bien négocier le match aller à domicile. Je pense que le coup est jouable», dira Djibril Dramé. L’adversaire des Onze Créateurs, le CR Belouizdad occupe, actuellement, la 10è place du championnat algérien, avec 22 points, 12 buts, 17 encaissés.
24h après les Créateurs, le Stade malien recevra les Ivoiriens de Williams ville, au compte du tour préliminaire de la Ligue des champions. Ce sera samedi au stade Modibo Keïta. L’adversaire des Blancs a eu une ascension fulgurante en Côte d’Ivoire, mais est totalement inconnu sur l’échiquier continental. Selon nos informations, le club d’Abidjan évoluait encore en 3è division, lors de la saison 2013-2014. Il a été champion de 2è division en 2015-2016, avant de terminer vice-champion en 2016-2017, à un point du champion, l’ASEC Mimosas. Williams ville AC (WAC), créé en 1995 par feu Mohamed Lamine Diaby, va participer pour la première fois à la Ligue des champions. Après plusieurs années de disettes passées dans les divisions inférieures, le WAC, présidé depuis 2010 par Abackar Koné «Moïse Katumbi», a gagné en notoriété.
Le 30 novembre dernier, Didier Drogba, l’ancien international ivoirien, est devenu l’un des principaux actionnaires du club. Après 13 journées de championnat, Williams ville AC occupe le 5è rang au classement, avec 19 points, 3 victoires, 10 matches nuls, 15 buts marqués, 11 encaissés. C’est dire que le club d’Abidjan est invaincu depuis le coup d’envoi du championnat ivoirien.
Le Stade malien doit donc se méfier des Guêpes (surnom de Williamsville AC, ndlr) qui ont livré cinq matches amicaux, lors de leur stage de préparation. Sans minimiser la valeur des Ivoiriens qui peuvent pécher par manque d’expérience, il faut dire que le Stade malien a beaucoup d’atouts qui peuvent lui permettre de franchir le cap des préliminaires.
En défense, comme dans l’entre jeu, l’équipe de Sotuba peut compter sur des valeurs sûres, comme Boubacar Samassékou, le transfuge des Onze Créateurs, le briscard Issiaka Elliassou, revenu d’Iran, Mandala Konaté, promu capitaine et Alsény Bangoura, le transfuge du COB. En revanche, quelques interrogations subsistent, concernant la ligne d’attaque où les N’Tji Amadou Samaké, Moussakoye Diallo, Bana Diawara, Moussa Koné «Koffi», Demba Diallo peinent à s’imposer. Pour le coach Sékou Seck «Bako», aussi, ce match contre les Ivoiriens sera le premier grand test sur le banc des Blancs. L’ancien entraîneur du COB (2011-2016) et de l’AS Bakaridjan (2017) va disputer son premier match officiel sur le banc du Stade malien. Son coaching sera donc scrutée du côté de Sotuba.
Après le Stade malien, l’autre représentant malien en Champion’s league, le Réal fera, également son entrée en lice, contre les Nigérians de MFM. A l’instar de Williamsville AC, MFM du Nigeria n’a aucune référence africaine et cette confrontation sera un saut dans l’inconnu pour les Scorpions. Actuellement, MFM occupe le 11è rang du championnat nigérian, avec 9 points (3 victoires et 4 défaites).
Après la prestation de ses joueurs au tournoi CONOR, l’entraîneur du Réal, Moussa Keïta «Dougoutigui» avait affiché sa satisfaction, avant d’affirmer que les matches nuls obtenus face au Stade malien et au Djoliba et la victoire devant les Onze Créateurs, «incitent à l’optimisme dans la perspective de la Ligue des champions». «Le résultat est favorable. Nous sommes parvenus à tenir tête au Djoliba (1-1) et au Stade malien (0-0), avant de battre les Onze Créateurs (1-0). C’est encourageant. Je félicite mes joueurs, je pense qu’on peut s’en sortir en Ligue des champions», a dit le technicien.
Les matches retour de ce tour préliminaire se disputeront une semaine seulement après les manches aller. C’est dire que dès la semaine prochaine, on sera fixé sur le sort des trois autres représentants maliens, puisque le Djoliba a déjà décroché son billet pour les seizièmes de finale, suite au forfait des Libériens d’Elwa United.
Ladji M. DIABY

LE PROGRAMME
Coupe CAF
Aujourd’hui au stade Modibo Keïta
16h : Onze Créateurs-CR Belouizdad
Ligue des champions
Demain, au stade Modibo Keïta
17h : Stade malien-Williamsville
Dimanche 11 février, au stade Modibo Keïta
16h30 : Réal-MFM

 

Source: Essor

MaliwebSports
Les deux représentants maliens en Ligue des champions, le Stade malien et le Réal, ont besoin de sursaut pour bien négocier la manche aller à Bamako, ce week-end. Cette remarque vaut aussi pour les Onze Créateurs, en coupe CAF Ce week-end, le Mali accueille trois matches des coupes africaines des clubs....