Le mandat du Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football, qui devait prendre fin le mercredi 31 octobre 2018, a été prorogé par la FIFA. Composé de cinq membres, le CONOR, installé le 10 janvier 2018, dont le mandat a été prorogé au mois d’avril, continuera donc de gérer le football malien jusqu’au 28 février 2019. Le mandat est en effet  prorogé pour quatre mois.

Dans un communiqué dont copie nous est parvenue, la présidente du Comité de normalisation de la FEMAFOOT, Mme Daou Fatoumata Guindo, a indiqué que le conseil de la FIFA, lors de sa session à Kigali (Rwanda, ndlr) le 26 octobre 2018, a décidé de proroger son le mandat jusqu’au 28 février 2019. «Au vu des progrès réalisés, la FIFA entend permettre à l’équipe (CONOR, ndlr) de finaliser les travaux entamés, notamment l’adoption des nouveaux statuts qui devraient, selon la FIFA, servir de base à la tenue d’une Assemblée générale élective». Le communiqué indique aussi que le conseil de la FIFA a également précisé que l’audit judiciaire des comptes de la FEMAFOOT référencé dans la feuille de route sera mené à bien, dès que possible et cela indépendamment du mandat du Comité de normalisation.

Mme Daou Fatoumata Guindo a aussi révélé qu’après consultation avec le ministre des Sports, le CONOR «envisage la tenue de l’Assemblée générale élective au plus tard le 31 décembre 2018, afin de permettre à la nouvelle équipe de commencer un championnat national». Pour conclure, la présidente du CONOR précisera que «des discussions seront immédiatement engagées avec la FIFA pour ce faire»

Avant l’élection, le CONOR devra d’abord organiser l’Assemblée générale extraordinaire pour l’adoption des nouveaux textes de la FEMAFOOT devant servir de base à la tenue d’une assemblée générale élective. Ladite Assemblée extraordinaire est prévue pour le 17 novembre, mais tout porte à croire qu’elle n’aura pas lieu à cette date. D’abord parce qu’elle n’est pas encore convoquée alors que les textes prévoient une convocation au plus tard 15 jours avant le jour-J. Ensuite parce que m le 17 novembre le Mali joue contre le Gabon, à Libreville, au compte de la 5è journée des éliminatoires de la CAN 2019. Le même jour, la sélection nationale féminine de football affrontera le Cameroun au Ghana, au compte de la première journée de la phase de poules de la CAN-Féminine 2018.

Concernant l’Assemblée élective, il serait difficile de la tenir en décembre, car les textes prévoient l’appel à candidature trois mois avant l’assemblée. Elire un président en violation des textes revient à semer les germes d’une contestation et d’un retour à la case de départ.

Ousmane CAMARA

Source: Le Témoin

MaliwebSportsfemafoot
Le mandat du Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football, qui devait prendre fin le mercredi 31 octobre 2018, a été prorogé par la FIFA. Composé de cinq membres, le CONOR, installé le 10 janvier 2018, dont le mandat a été prorogé au mois d’avril, continuera...