La 7è édition du Critérium de la paix s’est déroulée, le samedi 12 mai, sur le trajet Bamako-Siby-Bamako (115 km). L’événement était présidé par le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola, en présence du parrain de la course, l’Honorable Mamadou Satigui Diakité, président du Haut conseil des collectivités territoriales du Mali. Au total, 45 coureurs étaient en lice cette année pour le prestigieux trophée.

Le départ de la course a été donné, à 7h devant le Monument de la Paix, direction Siby, situé à 50 km au sud-ouest de Bamako. A leur retour à Bamako sur le boulevard de l’Indépendance, les coureurs prendront la route de Dar es Salam, en traversant les quartiers de Sokonafing, Koulouba. Ils mettront, ensuite le cap sur le Jardin zoologique, avant de contourner l’Ecole de Dar es Salam et de revenir sur le boulevard de l’Indépendance pour 5 tours de piste. Ainsi, après 2h de pédalage, Bourama Diarra de l’USFAS franchira le premier la ligne d’arrivée, devançant son co-équipier Oumar Sangaré et Bréhima Coulibaly.
Les trois Points chauds de la course ont été remportés cette année par trois coureurs différents : Ichaka Coulibaly du club cycliste de N’Tjibala, Yaya Diallo, le champion du Mali en titre et Oumar Sangaré de l’USFAS. Pour cette 7è édition, tout s’est joué au deuxième tour du boulevard de l’Indépendance, lorsque quelques coureurs connus pour être de redoutables rouleurs se détachèrent du reste du peloton. Oumar Sangaré, Ichaka Coulibaly, Bourama Diarra, Yaya Diallo et Diakaridia Sangaré, puisqu’il s’agit d’eux, feront rapidement le trou avec les autres concurrents regroupés au sein d’un peloton de plus de 30 coureurs. On connaît la suite : au 5è et dernier tour de piste, l’Usfasien Bourama Diarra fausse compagnie aux autres concurrents et classe premier, devant son coéquipier Oumar Sanagaré et Bréhima Coulibaly. Bourama Diarra succède, ainsi au palmarès de la compétition à Oumar Sangaré qui a été sacré l’année dernière. Les 10 premiers de la course ont tous été primés.
Dans son allocution de clôture, le président de la Fédération malienne de cyclisme, Amadou Togola a félicité les cyclistes pour leur prestation et adressé ses remerciements au parrain, l’Honorable Mamadou Satigui Diakité. Le premier responsable du cyclisme national ajoutera que le Critérium de la paix revêt une grande importance pour la fédération parce que «la paix, ce concept si noble retentit aujourd’hui sur les lèvres de tous les Maliens comme un leitmotiv. Aujourd’hui, insistera Amadou Togola, tous les esprits sont focalisés sur cette denrée si chère qu’est la paix» Le président de la FMC conclura : «Le choix de l’honorable Diakité pour parrainer cette 7è édition, loin d’être subjectif, dénote son attachement à la nation, à la recherche de la paix». L’Honorable Mamadou Satigui Diakité a remercié l’ensemble des organisateurs pour le bon déroulement de la compétition, avant d’inviter les Maliennes et les Maliens à se donner la main pour le retour de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Seïbou S.
KAMISSOKO

 

Source: Essor

MaliwebSports
La 7è édition du Critérium de la paix s’est déroulée, le samedi 12 mai, sur le trajet Bamako-Siby-Bamako (115 km). L’événement était présidé par le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola, en présence du parrain de la course, l’Honorable Mamadou Satigui Diakité, président du Haut...