Les joueurs de l’équipe nationale de basketball malien ont décidé de boycotter le premier match comptant pour les phases éliminatoires de la Coupe du monde 2023 contre l’Ouganda. Après avoir fait perdre au Mali 20 à 00, les Aigles justifient leur choix. 

Plus rien ne devrait surprendre au Mali désormais, mais ce boycott des joueurs de l’équipe nationale de basketball du match comptant pour les phases éliminatoires de la Coupe du monde 2023 a surpris plus d’un au sein de l’opinion publique sportive et des amateurs de la disciple.

Dans une déclaration qu’ils ont faite ensemble, les basketteurs ont exprimé leur souhait, celui de voir un changement. « On veut un changement au niveau de la Fédération, on veut un changement au niveau du ministère. Juste un petit respect pour ce que nous sommes en train de faire comme boulot », a exigé l’un des intervenants.

Ils ont précisé qu’ils ont accepté de venir ici avec plein de choses, plein de promesses, plein de désordres, mais qu’ils se sont sacrifiés pour arriver à Kigali. Le même intervenant a poursuit: « Quand on est arrivé à Bamako, il y a eu trop de problèmes de primes, de papiers et de tous ceux qui pouvaient être à l’hôtel, mais on nous a fait des promesses, on nous a dit des choses jusqu’au point où on a accepté de venir à Kigali. Dans la capitale rwandaise, il n’y a rien qui est fixé, rien n’est arrangé. On arrive à 10, avec des joueurs qui restent à Bamako à cause des papiers alors que c’est quelque chose qui peut être réglé depuis une semaine, mais rien n’est fait », a-t-il déploré.

De son côté, la Fédération malienne de Basketball a, dans une note rendue publique hier 2 juillet, expliqué sa version. A travers le bureau fédéral, elle dit avoir été surprise d’apprendre le refus des joueurs de l’équipe nationale, séniors masculin du Mali de jouer le premier match contre l’Ouganda, qualificatif pour la Coupe du monde 2023, 3e fenêtre. Elle exprime son regret et rappelle qu’en plus des primes de sélection perçues, le transport international de la compétition et la mise en au vert à Bamako ont été entièrement pris en charge par le ministre de tutelle.

Cependant, le bureau fédéral dit condamner fermement cette posture aux desseins inavoués et se désolidarise de cet esprit qui n’honore point le Basketball malien. Avant d’annoncer qu’il prendra toutes les mesures qu’il jugera utiles pour éviter de tels désagréments qui ternissent l’image du sport malien. Il dit aussi suivre l’évolution de la situation et rassure les organisateurs de la compétition et tous ses partenaires de son engagement à œuvrer pour un dénouement heureux.

Moriba DIAWARA

Source: LE COMBAT

MaliwebSports
Les joueurs de l’équipe nationale de basketball malien ont décidé de boycotter le premier match comptant pour les phases éliminatoires de la Coupe du monde 2023 contre l’Ouganda. Après avoir fait perdre au Mali 20 à 00, les Aigles justifient leur choix.  Plus rien ne devrait surprendre au Mali désormais, mais...