Le championnat anglais saison 2019-2020 est arrivé à son terme le dimanche. A l’issue de la 38e et dernière journée, toutes les formations ont été fixées sur leur sort notamment celles prétendant à des places européennes et celles luttant pour leur maintien en Premier League après le sacre de Liverpool depuis plusieurs journées devant Manchester City.

Bayern Munich’s German striker Thomas Mueller (3rd R) celebrates after Bayern Munich’s German striker Serge Gnabry (C) scores the opening goal of the UEFA Champion’s League round of 16 first leg football match between Chelsea and Bayern Munich at Stamford Bridge in London on February 25, 2020. (Photo by Glyn KIRK / AFP)

Pour le compte de cette ultime journée de Premier League, les amoureux du ballon rond avaient droit au traditionnel multiplex regroupant ainsi les dix matches de cette dernière journée de championnat, plus que décisive pour certains. Deux grosses affiches déterminantes dans la course à l’Europe étaient à l’honneur i : Chelsea-Wolves et Leicester-Manchester United. Les deux premières équipes citées s’affrontaient dans un duel au combien important pour décrocher une place qualificative pour la prochaine Ligue des champions.

En l’emportant, les hommes de Frank Lampard, 4es au coup d’envoi de ce match, s’assuraient définitivement une place dans les quatre premiers au classement. À l’inverse, les joueurs de Nuno Espirito (6es) ne pouvaient qu’espérer finir 5es de ce championnat et donc se qualifier directement pour une place en Ligue Europa. Vous l’aurez compris, cet ultime match de la saison en Premier League allait obligatoirement influencer le destin des deux formations.

Pour celui-ci, les deux entraîneurs optaient pour un 3-4-3 et du côté des Blues, Olivier Giroud était une nouvelle alignée sur le front de l’attaque.

Dans ce début de match, les Blues avaient la main mise sur le ballon, mais ne trouvaient pour autant le cadre. Les deux équipes mettaient certes beaucoup d’intensité dans leur jeu, cachant ainsi de multiples déchets techniques, mais ne tiraient pas forcément au but. En attestent les statistiques : 0 tir de part et d’autre à la 40e. Mais voilà que l’arbitre annonçait quatre minutes de temps additionnel. Celles-ci détenaient le tournant du match. Sur un coup-franc bien placé, Mason Mount délivrait les siens et inscrivait le premier but de la rencontre, qui lançait enfin ce match (45+1). Et comme un symbole, l’homme fort du côté de Chelsea en ce moment, Olivier Giroud, doublait la mise trois minutes plus tard.

Après une course folle, l’attaquant français se retrouvait face au gardien et ne tremblait pas malgré le retour d’un des défenseurs (45e+4). Deux buts coup sur coup qui propulsaient, à la pause, les Blues en Ligue des Champions. Ces derniers continuaient sur cette voie et maintenaient leur avantage à la marque, sans pour autant se créer d’occasions. Avec cette victoire, les hommes de Frank Lampard finissent 4es de ce championnat et verront la Ligue des Champions la saison prochaine.

Coup dur pour Leicester

Dans cette seconde affiche de gala, les Foxes de Leicester accueillaient dans leur King Power Stadium les Red Devils d’Ole Gunnar Solskjaer, dans un match également déterminant pour la course à la Ligue des champions. Les visiteurs, 3es au coup d’envoi avec seulement un petit point d’avance sur leur adversaire du jour, n’avaient besoin que d’un match nul pour ainsi finir dans les quatre premières places, qualificatives pour C1. Les hommes de Brendan Rodgers (5es, 62 points) restaient eux sur une lourde défaite à Tottenham (3-0), et se devaient de l’emporter impérativement pour ainsi se qualifier pour la plus belle des compétions européennes.

Pour ce faire, Leicester se présentait dans un 3-5-2 avec l’incontournable Jamie Vardy. Les Mancuniens optaient pour une composition plus offensive avec un traditionnel 4-2-3-1 auquel prenaient part Paul Pogba et Anthony Martial, bien entourés par le meilleur joueur de Premier League ce mois-ci, Bruno Fernandes.

Dans ce premier acte, les deux équipes s’observaient de part et d’autre dans un match très axé sur la tactique des deux coachs, où l’intensité régnait en maître, sans pour autant se créer de réelles occasions dangereuses. À la demi-heure de jeu, les Red Devils pensaient ouvrir le score par l’inévitable Bruno Fernandes, mais ce dernier voyait son but être refusé pour un hors-jeu (32e). Les Mancuniens, globalement dominateurs, tentaient de pousser avant la pause, en vain. Leicester revenait avec de biens meilleures intentions et Jamie Vardy pensait ouvrir le score à l’heure de jeu, en vain. La barre transversale repoussait sa tentative. Dix minutes passaient et Anthony Martiel obtenait un penalty. Bruno Fernandes prenait Schmeichel à contre-pied et animait enfin ce match avec ce but au combien important. Les Foxes poussaient fortement en cette fin de match mais les hommes de Solskjaer tenaient bon et confirmaient leur présence en Ligue des Champions en vue de la saison prochaine avec ce but dans les dernières secondes de la rencontre de Lingard, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide.

 

Bournemouth et Watford prennent la porte

Mais il n’y avait pas que la course à l’Europe qui était au programme. Le maintien en Premier League concernait de nombreuses écuries. De Watford à Bournemouth, en passant par Aston Villa, ces trois équipes vivaient peut-être leurs dernières minutes dans l’élite anglaise. Les Villans, dans la position de premier non relégable, se déplaçaient sur la pelouse de West Ham et concédait le match nul dans les toutes dernières minutes de la rencontre (1-1), symbole de maintien en Premier League. Watford se déplaçait quant à lui à Londres du côté d’Arsenal, et voyait ses espoirs de maintien s’envoler avec cette énième défaite (3-2). Le dernier concerné, Bournemouth, n’avait pas son destin entre ses mains et devaient compter sur un faux pas d’Aston Villa pour espérer se maintenir. Transcendé, ce dernier s’imposait (1-3), mais ne pouvait pas éviter la descente en Championship.

 

Vardy, meilleur buteur

Jamie Vardy ne rentre pas bredouille malgré la défaite de son club. L’attaquant anglais achève la saison avec le Golden Boot, le trophée de meilleur buteur du championnat anglais.

Avec 23 réalisations en championnat, l’attaquant anglais de Leicester City termine donc premier devant Pierre-Emerick Aubameyang auteur d’un doublé avec Arsenal contre Watford (victoire 3-2) et Danny Ings qui a inscrit un penalty lors de la victoire de Southampton contre Sheffield United (3-1). Les deux hommes ont inscrit 22 réalisations. Jamie Vardy du haut de ses 33 ans est aussi le plus vieux meilleur buteur du championnat anglais.

Alassane, avec Footmercato

 

Le classement des buteurs en Premier League :

Jamie Vardy (Leicester) 23 buts

Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal) 22 buts

Danny Ings (Southampton) 22 buts

Raheem Sterling (Manchester City) 21 buts

Mohamed Salah (Liverpool) 19 buts

Harry Kane (Tottenham) 18 buts

Sadio Mané (Liverpool) 18 buts

Raul Jimenez (Wolverhampton) 17 buts

Anthony Martial (Manchester United) 17 buts

Marcus Rashord (Manchester United) 17 buts

Source: Mali Tribune

 

MaliwebSports
Le championnat anglais saison 2019-2020 est arrivé à son terme le dimanche. A l’issue de la 38e et dernière journée, toutes les formations ont été fixées sur leur sort notamment celles prétendant à des places européennes et celles luttant pour leur maintien en Premier League après le sacre de...