Le Groupement des équipes féminines du Mali (GEFM) a animé une conférence de presse, vendredi dernier à son siège à Lafiabougou. La rencontre a tourné essentiellement autour de deux points : le Tournoi de montée en première division et la gestion du Fonds Covid-19 de la Fédération internationale de football association (FIFA).

 

La conférence était animée par le secrétaire général du GEFM, Makafing Dembélé qui avait à ses côtés le président du Groupement, Abdoulaye Coulibaly, le trésorier, Papa Séyan Keïta et les représentants des clubs affiliés au Groupement.

Dans son exposé liminaire, le conférencier est d’abord revenu sur les démarches effectuées par le GEFM pour obtenir de la Femafoot le report du tournoi de montée en première division et permettre aux scolaires de préparer les examens de fin d’année, notamment le diplôme d’études fondamentales (DEF) et les promesses faites par l’instance dirigeante du football national.

Selon lui, le GEFM a rencontré, successivement le président de la commission ah doc du foot féminin de la Femafoot, Me Famakan Dembélé et le président de la Femafoot, Mamoutou Touré «Bavieux» qui ont promis, chacun, de «faire quelque chose pour trouver une solution». «Bavieux (le président de la Femafoot, ndlr) que nous avons rencontré le 5 août 2021 a ensuite promis de reprogrammer le tournoi, mais à notre grande surprise, la fédération a maintenu la compétition.

Malheureusement pour elle, sur les cinq équipes annoncées, à savoir Saramaya de Kati, les Tigresses de Bougouni, Sabaly FC de Kita, l’AS Badema de Niamakoro et le Centre football Tamba, trois ont déclaré forfait (AS Badema, Saramaya et Centre football Tamba, ndlr). On pensait alors que la fédération allait revenir sur sa décision, surtout qu’elle avait oublié le nom de Lafia club de Tombouctou dans sa programmation initiale.

Hélas, elle a organisé un simulacre de tournoi de montée entre deux équipes (les Tigresses de Bougouni et Sabaly FC de Kita, ndlr) et déclaré ces deux formations vainqueurs de la compétition. Pour nous, cette décision est inacceptable et nous allons utiliser tous les moyens légaux pour obtenir l’annulation des résultats du tournoi de montée qui n’en était pas un», a dénoncé Makafing Dembélé, avant d’évoquer le Fonds Covid-19 de la Fédération internationale de football association (FIFA), une enveloppe de 275 millions de Fcfa. Le conférencier révélera que les 12 clubs féminins qui évoluent en première division n’ont reçu chacun que 6 millions de Fcfa, soit un chèque global de 72 millions de Fcfa.

«Nous réclamons le reste de notre argent, surtout quand on sait que les équipes masculines qui sont plus nombreuses ont perçu chacune 8 millions de Fcfa. Où est parti le reste de la subvention de la FIFA, à savoir 200 millions de Fcfa», interrogera le secrétaire général du GEFM. Pour sa part, le président du GEFM, Abdoulaye Coulibaly a salué la présence de la quasi-totalité des clubs féminins à la rencontre, avant d’annoncer que désormais, toutes les équipes travailleront, main dans la main, pour développer le football féminin du Mali.

Pour mémoire, 16 équipes sont membres du Groupement : Super club, Etoile sportive de Sirakoro, les Super Lionnes, l’AS Badéma, Santoro UFC, étoile sportive de Bougouni, l’Usfas, les Amazones de la Commune V, Lafia club de Tombouctou, l’AS Momo de Sikasso, Tériya de San, Saramaya de Kati, le FC Badenya de Mopti et le Centre football Tamba, Lanaya FC de Kita, Tigresse de Kayes.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Le Groupement des équipes féminines du Mali (GEFM) a animé une conférence de presse, vendredi dernier à son siège à Lafiabougou. La rencontre a tourné essentiellement autour de deux points : le Tournoi de montée en première division et la gestion du Fonds Covid-19 de la Fédération internationale de...