Le footballeur international ivoirien et ailier de Crystal Palace, Wilfried Zaha, a déclaré qu’il avait été victime d’attaque raciste et de menaces de mort après avoir provoqué un penalty en fin de match contre Arsenal (2-2), dimanche à Selhurst Park.

Zaha, 25 ans, a provoqué un penalty, transformé par Luka Milivojevic, pour égaliser contre les Gunners ce week-end, dans les dernières minutes du match. Si le défenseur d’Arsenal impliqué sur l’action, Granit Xhaka, a estimé qu’il s’agissait “d’un penalty évident”, de nombreux supporters ont récusé cette affirmation.

Granit Xhaka a fait tomber Zaha dans la surface de réparation, ce qui a permis à Crystal Palace d’égaliser à la 83e minute, mettant ainsi fin à la série de 11 victoires consécutives d’Arsenal.

Après le match, Zaha a été accusé sur les réseaux sociaux d’avoir simulé en plongeant. En guise de réponse aux attaques, l’Ivoirien a répondu sur Instagram.

“Pour tous ceux qui vont trop loin en étant raciste et en lançant des menaces de mort contre ma famille, je vous souhaite, à vous et à votre famille, le meilleur. Bisous. PS : ma vie est toujours au top malgré votre haine”, a-t-il expliqué sur Instagram.

Xhaka lui-même a a estimé qu’il s’agissait “d’un penalty évident”.

Je pense que c’est un penalty claire parce que j’ai touché son genou”, a déclaré Xhaka.

Ce n’est pas la première fois que l’ivoirien se plaint d’attaques racistes: en juillet 2017, Zaha avait affirmé, déjà sur Instagram, que des fans de Manchester United et de Liverpool l’avaient traité de “singe noir”.
Afrikmag
MaliwebSports
Le footballeur international ivoirien et ailier de Crystal Palace, Wilfried Zaha, a déclaré qu’il avait été victime d’attaque raciste et de menaces de mort après avoir provoqué un penalty en fin de match contre Arsenal (2-2), dimanche à Selhurst Park. Zaha, 25 ans, a provoqué un penalty, transformé par Luka...