C’est à la faveur d’un point de presse, le lundi 30 décembre 2013 que le président de la Femafoot, Boubacar Baba Diarra, a confirmé la signature d’Henri Kasperczak (sélectionneur des Aigles à la Can 2002) pour 4 ans à la tête l’équipe nationale du Mali. Une première évaluation est prévue à la fin des 14 premiers mois pour une éventuelle tacite reconduction jusqu’en 2017.

Henry Kasperczak entraîneur mali aigle

La salle de réunion de la Femafoot était bondée de monde le lundi 30 décembre dernier. Les confrères se marchaient sur les pieds pour se frayer un chemin et trouver une place. Et dire que certains journalistes étaient sur les lieux deux heures plutôt parce que le point de presse était initialement programmé pour 10heures. Or à cette même heure, le ministre chargé des sports était en conclave avec la délégation du Comité Exécutif de la Femafoot, le technicien franco-polonais Henri Kasperczak et son conseiller juridique Thadée… C’est donc à 12 heures que le point de presse tant attendu du nouveau sélectionneur des Aigles a démarré. Signalons quelques minutes plutôt, en absence de la presse, Kasperczak et le président de la Femafoot Boubacar Baba Diarra avaient signé le contrat liant les deux parties.

En ouverture du point de presse du tout nouveau sélectionneur des Aigles, c’est le président du C.E de la Femafoot qui dégaine le premier. D’entrée de jeu, Boubacar Baba Diarra s’adresse à la presse pour expliquer les raisons et les justifications du choix préférentiel d’Henri Kasperczak à la tête des Aigles du Mali : «Nous avons retenu Kasperczak pour sa connaissance du terrain, son leadership, sa grande expertise et sa valeur intrinsèque».

Aux dires du président Diarra, Kasperczak leur a facilité toutes les conditions de son recrutement, y compris le choix de son adjoint laissé à la discrétion de la Femafoot. Toujours pour le président Diarra, Kasperczak a promis de rester avec le Mali à long terme. La Femafoot a donc joué la carte de la stabilité en engageant Henri Kasperczak pour une durée de quatre (04) ans. Toutefois, des conditions s’imposent. «Après 14 mois d’exécution, nous ferons une première évaluation du contrat pour décider de la suite à donner. Cela pourrait conduire à une tacite reconduction du contrat jusqu’en 2017 à la fin des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018», a indiqué le président Diarra, visiblement très ému et surtout satisfait du choix de Kasperczak. Comme une confidence, Boubacar Baba Diarra, l’actuel président de la Femfot, dit avoir gardé de très bons rapports et souvenirs avec lui  pendant la Can 2002 au Mali. Occasion pour le président de dévoiler son projet sportif qui vise en priorité le trophée de la CAN Maroc 2015 et probablement une qualification historique des Aigles du Mali pour la Coupe du Monde Russie 2018.

A son tour, Henri Kasperczak s’est dit fier de retrouver le Mali. «En 2002, nous avons fait un travail formidable. Malgré son jeune âge, l’équipe du Mali avait l’esprit de vaincre», s’est rappelé Kasperczak. Optimiste et convaincu, Kasperczak rappelle tout de même que dans le football rien n’est facile. C’est dire qu’il faudra batailler dur pour atteindre les objectifs fixés. Kasperczak a même fait une révélation : «Le ministre de la jeunesse et des sports m’a transmis les ambitions du Gouvernement malien qui attend beaucoup des Aigles». Il est donc conscient de l’enjeu de son recrutement. Pour accomplir sa mission, Kasperczak attend beaucoup des joueurs. Il compte également sur la solidarité de la presse et de tous.  Le nouveau sélectionneur des Aigles a également décliné son planning de préparation en prévision des éliminatoires de la CAN 2015 qui débutent au mois de septembre 2014. Trois matches amicaux meubleront  les stages programmés pour une grande revue des troupes.

Kasperczak a profité du point de presse pour parler de son staff technique et du coup dévoiler le nom de son adjoint, Cheick Oumar Koné (entraîneur de l’ASFA Yennenga du Burkina Faso). Il a enfin remercié la Femafoot pour la confiance placée en lui à réaliser le projet sportif. A la fin du point de presse, le président de la Femafoot a insisté sur la quintessence des conclusions de leur rencontre avec le ministre chargé des sports : «Le ministre nous a informé que le Président de la République a promis de nous accompagner pour remporter la CAN. Il nous a mis la pression».

A ce sujet, le président Boubacar Baba Diarra compte sur le soutien inconditionnel de la presse pour pacifier le monde du football.

  Baba Cissouma                

Source: Match

kanteSports
C’est à la faveur d’un point de presse, le lundi 30 décembre 2013 que le président de la Femafoot, Boubacar Baba Diarra, a confirmé la signature d’Henri Kasperczak (sélectionneur des Aigles à la Can 2002) pour 4 ans à la tête l’équipe nationale du Mali. Une première évaluation est...