La FIFA (Fédération internationale de football association) a finalement décidé de sanctionner le Mali après la dissolution de la Femafoot (Fédération malienne de football) par le Ministre des Sports, Housseini Amion Guindo.

housseini-amion-guindo-poulo-ministre-sport-general-boubacar-baba-diarra-femafoot

Dans un premier temps, M. Guindo avait fait croire à une annulation de sa décision mais mercredi, munis d’une décision administrative, des policiers et huissiers ont délogé les employés de la Femafoot des locaux de l’instance et mis sous scellé l’enceinte.

Auparavant, le ministre des Sports avait mis en place un Comité de normalisation de 19 membres avec pour mission « d’organiser, de gérer, d’animer, de promouvoir et de développer le football au Mali jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau fédéral« .

Après un premier ultimatum, la FIFA a décidé de sévir. « Dans ces circonstances, le Bureau du Conseil a décidé de suspendre la FEMAFOOT avec effet immédiat à compter du vendredi 17 mars 2017. Par conséquent, la FEMAFOOT perd tous ses droits de membre (cf. art. 13 des Statuts de la FIFA). Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la FEMAFOOT ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales et d’entretenir de relations sur le plan sportif avec les autres associations membres de la FIFA. Cette décision implique également que la FEMAFOOT et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la FIFA ou de la CAF. La FIFA informera ses associations membres au moyen d’une circulaire« , peut-on lire dans le courrier adressé par Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA ce jour.

 

Source: africatopsports

MaliwebMali actuMalijetSports
La FIFA (Fédération internationale de football association) a finalement décidé de sanctionner le Mali après la dissolution de la Femafoot (Fédération malienne de football) par le Ministre des Sports, Housseini Amion Guindo. Dans un premier temps, M. Guindo avait fait croire à une annulation de sa décision mais mercredi, munis...