Dictature dans le sport et jour sombre pour le sport malien

Monsieur Habib Sissoko vient d’être réélu pour un 6e mandat à la tête du Comité National Olympique et sportif du Mali (CNOSM)

1er mandat (2000-2004), 2e (2004-2008), 3e mandat (2008-2012), 4e mandat (2012-2016), 5e mandat (2016-2020), et 6e mandat (2020-2024), honnêtement, il n’y a personne pour succéder à Habib Sissoko après 20 ans de règne sans partage à la tête du sport malien ???

Pour rappel, le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) est issu de la fusion en juillet 1999 du Comité National des Sports créé en 1960 et du Comité National Olympique créé en 1965 et reconnu par le Comité Olympique International (CIO) en 1963

A fin de mener à bien sa mission, le Comité Olympique bénéficie d’une dotation financière de l’État malien suite à sa déclaration d’utilité publique le 1er avril 2008

Malgré l’allocation de l’argent du contribuable malien à la structure, aucun résultat visible n’a été obtenu par les 5e mandats de Habib à la tête de la structure

Pendant 20 ans de présidence, le Mali n’a jamais eu une médaille aux jeux olympiques, même médaille en fer

C’est pourquoi un 6e mandat n’apporta pas plus que les autres à notre sport

Donc je suis triste pour le sport malien

D’autres publications sur le même sujet les moments à venir

Adama T. Coulibaly
Président du Congrès National des supporters des Aigles du Mali (CNASAM)

NB: le titre est de la redaction de maliactu.info

MaliwebSports
Dictature dans le sport et jour sombre pour le sport malien Monsieur Habib Sissoko vient d'être réélu pour un 6e mandat à la tête du Comité National Olympique et sportif du Mali (CNOSM) 1er mandat (2000-2004), 2e (2004-2008), 3e mandat (2008-2012), 4e mandat (2012-2016), 5e mandat (2016-2020), et 6e mandat (2020-2024),...