Pour les jeux olympiques d’hiver 2018, des centaines d’athlètes du monde entier et leurs accompagnateurs convergeront vers Bamako, Gao et Kidal pour participer à une vingtaine de disciplines. Nouveauté pour cette édition, le sable remplace la glace dans toutes les disciplines.

À Kidal, l’heure est aux préparatifs. C’est au cœur de ses dunes que sera donné le coup d’envoi des Jeux olympiques d’hiver 2018. “Il n’y a plus personne à boire du thé à l’ombre. Tout le monde prépare l’accueil des athlètes et des délégations internationales”, constate notre envoyé spécial qui parle d’une intense activité dans une ville d’habitude calme.

Quelques djihadistes repentis récemment viennent en renfort pour la construction des tentes climatisées qui accueilleront les délégations.

Mohamed Ag Alassane, champion malien de ski sur sable se réjouit de la tenue de ces jeux olympiques dans le désert. « Pour une fois, nous allons pouvoir faire autre chose que des balades à dos de chameau », se réjouit-il.

Le Mali veut profiter de cet événement pour prouver au monde entier qu’il y a autre chose que les djihadistes dans le pays.

Nos meilleurs athlètes sont prêts à rafler le maximum de médailles. Nous sommes les meilleurs au monde en patinage de vitesse sur sable ou encore en Hockey sur sable et nous allons le prouver”, souligne Ousmane touré, président du comité olympique de Kidal.

Question sécurité, les autorités maliennes se veulent rassurantes. “Avec notre sous-marin nucléaire occasion d’Europe, il n’y aura rien à craindre. Athlètes et visiteurs pourront vaquer tranquillement à leurs occupations”, rassure le ministère malien de la défense.

RAMATA SOULEY TALL

Sourcestateafrique

MaliwebSports
Pour les jeux olympiques d’hiver 2018, des centaines d’athlètes du monde entier et leurs accompagnateurs convergeront vers Bamako, Gao et Kidal pour participer à une vingtaine de disciplines. Nouveauté pour cette édition, le sable remplace la glace dans toutes les disciplines. À Kidal, l’heure est aux préparatifs. C’est au cœur...