Le président du comité de normalisation de la fédération malienne de football, M. Sidy Diallo était samedi 18 mars  sur le plateau du journal télévisé de 20 heures de l’ORTM pour  donner des éclaircissements sur le travail que lui et son comité s’apprêteront à entreprendre  dans les jours à venir pour sortir le football malien de la léthargie.

housseini amion guindo poulo ministre sport sidi diallo president comité normalisation femafoot

Il a indiqué d’entrée de jeu que les différents acteurs du football malien sont dans l’obligation de se parler et de s’entendre. Selon le président Diallo, la feuille de route du comité transitoire de la FEMAFOOT s’articule autour de 4 points. Il s’agit de réunifier la famille du football, de professionnaliser le championnat national, de plancher sur les problèmes d’encadrements de nos équipes nationales et enfin organiser une assemblée générale élective.  A l’en croire, le comité s’est déjà mis au travail avec l’élaboration d’un plan d’action autour de ces actes stratégiques. Plan d’action qui a abouti à l’élaboration d’un plan d’action opérationnel. Avant de poursuivre que la commission  de réunification de la famille du football est dirigée par l’éminent avocat et ancien bâtonnier du Mali, Me Magette Seye. Cette commission aura la lourde responsabilité de réunir toute la famille du football qui est plus qu’aujourd’hui clivée. Conscient de la profondeur de la fracture, M. Diallo pense qu’il  va falloir très vite  prendre attache avec toute la famille du football pour remédier cette crise qui n’a que trop durée. Concernant la suspension du Mali par la FIFA, le président Diallo dit ne pas être surpris, car dira-t-il, la FIFA a ses règles et ses droits. Mais que l’Etat souverain du Mali également a ses règles et ses droits, a-t-il précisé.  La FIFA, ajoutera-t-il, ne viendra pas prendre la décision à la place du Mali. Pour lui, il y avait un risque de trouble à l’ordre public et probable effusion de sang dans nos stades. C’est au vu de tout ce qui précède que l’Etat  du Mali a pris toutes ses responsabilités. Aussi, s’interrogera-t-il, comment expliquer que  l’Etat du Mali qui injecte des milliards de FCFA dans le football peut être empêché d’avoir un regard sur le football ? Aujourd’hui, renchérira-t-il, nous avons la possibilité de lever cette suspension avec la solution malienne. L’une des clés est détenue par l’ancienne équipe dirigeante de la FEMAFOOT, qui doit reconsidérer sa position en s’alignant derrière l’Etat, a-t-il expliqué. D’ailleurs poursuivra-t-il, des éminents juristes ont été engagés  pour défendre le Mali et obtenir la levée de cette suspension. Pour terminer, il  a invité  l’ancienne équipe du C.E de la FEMAFOOT à revenir à la raison pour le bonheur du football malien. Il a dans le même temps demandé à la population malienne de soutenir en bloc le comité de normalisation.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays

MaliwebSports
Le président du comité de normalisation de la fédération malienne de football, M. Sidy Diallo était samedi 18 mars  sur le plateau du journal télévisé de 20 heures de l’ORTM pour  donner des éclaircissements sur le travail que lui et son comité s’apprêteront à entreprendre  dans les jours à...