Battues 3-1 par Wadi Degla, vendredi en ouverture du tournoi, les Mandékas doivent, impérativement gagner aujourd’hui contre Hasaacas Ladies du Ghana pour préserver toutes leurs chances de qualification

 

L’AS Mandé a raté son entrée en matière en Ligue des champions féminine. Le vendredi 5 novembre, les championnes du Mali en titre ont été, en effet, battues 3-1, en ouverture du tournoi par les égyptiennes de Wadi Degla. Noha Mamdouh a ouvert le score sur penalty dès la 2è minute pour les siennes (1-0), avant de passer le relais à Fatumatu Dukureh, auteure d’un doublé aux 10è et 48è minutes. Auparavant (32è min) Hawa Traoré avait réduit le score pour l’AS Mandé.

Avec cette défaite, les joueuses du technicien Abdramane Maïga se retrouvent déjà sous pression et doivent impérativement gagner leurs deux derniers matches de poule pour être sûres de poursuivre l’aventure de cette première édition de la Ligue des champions féminine. Cette opération rachat commence dès aujourd’hui au stade du 30 Juin où, les Maliennes affrontent Hasaacas Ladies du Ghana, au compte de la deuxième journée de la phase initiale.

La victoire est impérative pour les protégées du coach Abdramane Maïga qui ont quelque peu déçu contre Wadi Degla, mais qui restent maîtresses de leur propre destin. Autrement dit, rien n’est perdu pour les Mandékas puisqu’il reste encore deux matches, donc six points à prendre pour qu’elles soient présentes au prochain tour.

«Les joueuses ont déjà oublié la défaite de la première journée contre les égyptiennes et sont concentrées sur la deuxième journée, assure Abdramane Maïga. Au premier match, les filles ont confondu vitesse et précipitation, elles n’ont pas bien joué. On a passé en revue les erreurs commises contre les égyptiennes et on fera tout pour montrer un autre visage, lundi contre Hasaacas Ladies du Ghana.

C’est une bonne équipe, elle défend bien, mais s’il plait à Dieu ça ira. Je m’attends à un grand match des filles». «Les joueuses y croient et sont prêtes physiquement et psychologiquement, souligne l’entraîneur de l’AS Mandé. Nous avons tous les moyens de nous qualifier pour le prochain tour mais cela passe par une victoire, lundi face aux Ghanéennes».

La capitaine de l’AS Mandé, Salimata Koné, affiche également sa confiance. «Le groupe est concentré sur ce deuxième match. Nous avons mal joué contre l’égypte, nous en sommes toutes conscientes et toute l’équipe est motivée pour offrir la victoire aux Maliens, lundi contre les Ghanéennes», promet la joueuse. «Pour le premier match, nous étions un peu stressées, l’ambiance du stade était également favorable à Wadi Degla.

Dans ce genre de compétition ce n’est pas facile de jouer contre le pays organisateur», souligne Salimata Koné qui estime que le penalty accordé aux égyptiennes dès la 2è minute n’en était pas un. Contrairement aux Maliennes, les Ghanéennes ont réussi leur entrée en matière, en dominant Malabo Kings sur le score identique de 3-1. C’est dire que Hasaacas Ladies a le moral gonflé à bloc et aura à cœur d’enchaîner aujourd’hui face aux Mandékas, en attendant le choc de la dernière journée contre Wadi Degla.

Dans le groupe B, Vihiga Queens du Kenya a assuré le service minimum contre le Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud (1-0), alors que l’AS FAR du Maroc a fait parler la poudre devant les Nigérianes de River Angels, battues 3-0. Les trois buts de l’équipe marocaine ont été marqués par la même joueuse «Sanaa Masoudy» qui prend ainsi la tête du classement des meilleures réalisatrices de la compétition et qui devient la première joueuse à réaliser le triplé en phase finale. «Je suis très heureuse d’être la première joueuse à marquer un triplé en Ligue des champions féminine. Je dédie mes buts à mon père décédé», a réagi la canonnière de l’AS FAR, élue évidemment Femme de match.

Pour mémoire, les deux premiers de chaque poule se qualifient pour les demi-finales.

Envoyée spéciale

Djènèba BAGAYOKO

Vendredi 5 novembre au stade du 30 Juin

Wadi Degla-AS Mandé : 3-1

Buts de Noha Mamdouh (2è min, s. p.), Fatumatu Dukureh (10è et 48è min) pour Wadi Degla; Hawa Traoré (32è min) pour l’AS Mandé.

Arbitrage de la Sud-Africaine Akhonz Makalima, assistée de Queency Victoire de Maurice et Diana Chikotesha de la Zambie.

Wadi Degla : Elham Eid Abdelmalek Abdelnaaem, Chloe May Wilmot Lamenzo, Hayam Abdelhafez Ahmed Abdellati, Basant Abdelaziz Mohamed, Marwa Talat Ahamed Mohamed (Gihan Elsolh, 68è min), Jasmin Thereza Zachweja, Ominia Mahmoud Abdelhamid Mahmo, Fatumata Dukureh, Catlin Alexa Miller, Noha Mamdouh Abdelaziz Elsolh (cap) (Sherouk Sayed Abdou Farhan, 57è min), Marwa Tawfik Abdel (Asmaa Ali Mohamed Gomaa, 79è min).
Entraîneur : Wael Elsayed Abdelfattah Hassan.

AS Mandé : Aïssatou Diallo, Oumou Coulibaly, Salimata Koné (cap), Aïssata Keïta, Fatoumata Doumbia, Oumou Traoré, Aminata Dia, Bintou Guindo (Rokia Coulibaly, 58è min), Awa Traoré (Hawa Nènè Konté, 82è min), Fatoumata Diarra, Bassira Touré.

Entraîneur : Abdramane Maïga.

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Battues 3-1 par Wadi Degla, vendredi en ouverture du tournoi, les Mandékas doivent, impérativement gagner aujourd’hui contre Hasaacas Ladies du Ghana pour préserver toutes leurs chances de qualification   L’AS Mandé a raté son entrée en matière en Ligue des champions féminine. Le vendredi 5 novembre, les championnes du Mali en...