En ballotage favorable après leurs succès en 8e de finale aller de la Ligue des champions, l’Atlético Madrid et Manchester City visent une place en quart. Mais leurs adversaires respectifs, la Juventus et Schalke, rêvent de renverser la tendance.

 

Pour les Citizens comme pour la Juve, ça sent bon le printemps européen. Manchester City a déjà un pied en quart de finale de Ligue des champions, mais les Anglais savent que rien n’est joué dans cette édition 2018/19 de C1, en témoignent les précédents madrilène et parisien. Il leur faudra donc terminer le travail à domicile contre Schalke 04 (2-3 à l’aller), mardi 12 mars, tandis que la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo abordera son quart de retour dos au mur, après sa défaite à l’aller sur la pelouse de l’Atlético Madrid (2-0).

Un défi de taille pour les Italiens. « CR7 », le meilleur buteur de l’histoire de la compétition, était certes resté muet à l’aller mais en général, l’Atlético lui réussit plutôt bien, avec 22 buts marqués en 31 matches contre les joueurs de Diego Simeone, du temps où le Portugais portait le maillot du Real.

Les « Colchoneros », qui rêvent de jouer la finale le 1er juin dans leur forteresse du stade Wanda Metropolitano, seront en outre privés de l’attaquant Diego Costa, suspendu. Et le précieux capitaine Godin est incertain. Les Turinois devront faire de leur côté sans le latéral gauche Alex Sandro, suspendu.

Pour se donner du baume au cœur, la Juve peut tenter de s’inspirer de Manchester United, auteur d’un étonnant come-back la semaine passée contre le Paris SG. Mais les statistiques ne penchent pas du côté des Italiens puisque la « Vieille Dame » n’a jamais battu l’Atlético en trois confrontations européennes (un nul, deux défaites).

Schalke, plus friable que jamais

De son côté, Manchester City semble plus serein après sa victoire 3-2 à l’extérieur au match aller. Tous les voyants sont au vert pour les « Citizens » qui ont repris la tête de la Premier League la semaine passée et n’ont plus perdu depuis fin janvier. Ils restent depuis sur une belle série de huit victoires et un match nul.

Certes, Pep Guardiola devra se passer de Fernandinho et Nicolas Otamendi, suspendus, ainsi que de Kevin de Bruyne, toujours blessé, mais Schalke n’arrive pas à l’Etihad Stadium en très grande forme, dans cette rencontre qui sera dirigée par l’arbitre français Clément Turpin.

Seulement 14e de Bundesliga, les Allemands restent sur quatre défaites consécutives, C1 et championnat confondus, au cours desquelles ils ont encaissé… 14 buts.

Le jeune entraîneur Domenico Tedesco, considéré il y a quelques mois encore comme un génie précoce du banc de touche après avoir conduit Schalke à la 2e place de Bundesliga la saison dernière, est sur un siège éjectable. Cette rencontre à Manchester pourrait être sa dernière à la tête de l’équipe de la Ruhr en cas d’élimination.

AFP

MaliwebSports
En ballotage favorable après leurs succès en 8e de finale aller de la Ligue des champions, l’Atlético Madrid et Manchester City visent une place en quart. Mais leurs adversaires respectifs, la Juventus et Schalke, rêvent de renverser la tendance.   Pour les Citizens comme pour la Juve, ça sent bon le printemps...