Après avoir tenu en échec le Stade malien à Bamako (1-1 lors de la manche aller), le Horoya AC de Conakry, qui compte deux Maliens dans ses rangs (Germain Berthé et Boubacar Samassékou),  se mobilise pour passer le cap ce dimanche 25 août au stade du 28 Septembre de Conakry à partir de 16h GMT. Toutefois, les Blancs de Bamako n’ont pas encore dit leur dernier mot. A cette étape de la compétition, malheur au vaincu qui dira adieu à la compétition interclubs de cette saison. 

 

La manche aller du tour préliminaire de la Ligue des champions entre le Stade malien et le Horoya a tenu toutes ses promesses le 10 août dernier au stade Modibo Keita de Bamako. Devant un public de grand jour, le représentant malien a bien répondu face au champion de Guinée, grand favori. Au but de Goffred Asanté (48’) d’un coup de tête sur coup franc, Moussa Koné ‘’Koffi’’ répond en fin de partie (89’) dans une forêt de jambes.

Si le Horoya se réjouit d’avoir marqué à l’extérieur, le Stade malien s’enorgueillie avec l’égalisation sur le fil. Les jeux sont largement ouverts pour la manche retour, prévue ce dimanche 25 août au stade du 28 Septembre de Conakry.

Le coach du Horoya, Didier Gomes Da Rosa pense que ce résultat (1-1) est un avantage pour son club. « Nous avons eu l’avantage de marquer à l’extérieur. Cela nous met en pole position pour entamer le match retour à domicile. Nous avons des arguments pour passer ce cap« , a expliqué le coach du Horoya. Avant d’ajouter que son adversaire du jour, le Stade malien de Bamako a de la qualité et qu’il doit être pris aux sérieux. Quant à l’entraineur du Stade malien, Djibril Dramé, il a reconnu l’expérience du Horoya. « Nous avons joué contre un grand habitué de la phase des poules de la Ligue des champions. C’est vrai que nous avons eu beaucoup de difficultés pour servir nos attaquants, mais je pense que nous n’avons pas été ridicules. Il y a de la place pour la manche retour à Conakry« , s’est-il exprimé.

Le Horoya, intraitable à domicile, aura la faveur des pronostics sur cette manche retour. Les poulains du président Antonio Souaré auront à cœur de tenir leur rang pour passer ce premier cap. Eux qui ont pour ambition de jouer non seulement la phase de poules mais aussi d’atteindre les demi-finales.

Les Blancs de Bamako sont conscients de la mission qui les attend à Conakry. Ils auront à cœur de faire tomber le champion de Guinée sur ses bases. La première journée du championnat Ligue 1 du Mali face au Centre Salif Keita (2-0 dimanche dernier) a permis au Stade malien d’avoir plus de compétition dans les jambes. Tous les joueurs cadres étaient au rendez-vous : le gardien Djigui Diarra, les défenseurs Issiaka Samaké, Yacouba Doumbia, Mamadou Doumbia, les milieux Aly Desse Sissoko, Sékou Gassama, Sadio Kanouté, Mamaye Coulibaly et le goaleador Moussa Koné ‘’Koffi’’.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour un match de référence ce dimanche 25 août dans le chaudron du stade du 28 Septembre de Conakry entre le champion de Guinée et le représentant malien.

Alassane Cissouma

30minutes

MaliwebSports
Après avoir tenu en échec le Stade malien à Bamako (1-1 lors de la manche aller), le Horoya AC de Conakry, qui compte deux Maliens dans ses rangs (Germain Berthé et Boubacar Samassékou),  se mobilise pour passer le cap ce dimanche 25 août au stade du 28 Septembre de...