Dans une finale très fermée, le Real Madrid s’est imposé et a fait tomber Liverpool avec à un but de Vinicius Jr (1-0), mais surtout grâce à un Thibaut Courtois monumental.

Soirée de gala ce samedi au Stade de France ! Alors que la finale de la Ligue des Champions devait dans un premier temps avoir lieu en Russie, l’UEFA avait décidé il y a quelques mois de la déplacer à Saint-Denis, en France. C’est donc dans l’enceinte francilienne que Liverpool et le Real Madrid croisaient le fer ce soir pour ce dernier match de l’édition 2021-2022 de C1. Tombeurs respectivement de Villarreal et Manchester City, Reds et Merengues se retrouvaient donc à 90 minutes, ou plus, d’un bonheur ultime. Pour aller chercher la coupe aux grandes oreilles, Jürgen Klopp partait sur son traditionnel 4-3-3 avec le trio Salah-Mané-Diaz devant. En face, Carlo Ancelotti pouvait compter sur son buteur Benzema, accompagné notamment par le feu follet Vinicius Jr. Après un report du coup d’envoi de 30 minutes suite à plusieurs problèmes aux abords du stade, la finale débutait sur un petit rythme mais le club anglais prenait vite le dessus en mettant le pied sur le ballon. Il fallait rapidement un grand Courtois pour sauver le Real Madrid devant Salah, Thiago (16e) et ensuite Mané (21e) qui voyait sa frappe détournée par le Belge être également sortie par le poteau… C’était donc très chaud parfois dans la surface espagnole et il fallait attendre la fin du premier acte pour voir une occasion madrilène.

Sur un long ballon dans la profondeur, Benzema n’arrivait pas à faire la différence mais le Français retrouvait le ballon quelques instants plus tard et ouvrait le score du gauche. Mais la VAR, toujours aussi longue, annulait sa réalisation pour un hors-jeu (44e). Le score n’avait donc pas bougé à la pause mais tout allait basculer au retour des vestiaires. Côté droit, Valverde fixait son vis-à-vis avant de déclencher un centre-tir. Au second poteau, Vinicius Jr, oublié par Alexander-Arnold, n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets pour l’ouverture du score (59e, 0-1). Le Real Madrid menait donc grâce à son ailier brésilien, mais aussi grâce à son excellent portier belge. Car sur une frappe enroulée de Salah, Courtois s’envolait encore (64e) avant de remporter un autre duel face à l’Egyptien dans un angle fermé (69e). Avec son équipe courant au score, Jürgen Klopp lançait Keïta et Firmino en faisant sortir Henderson et Thiago (77e). Mais face aux Reds, Courtois était toujours aussi impérial en sortant une frappe déviée par Jota (80e). Le Diable Rouge était tout simplement injouable avec une autre parade face à Salah (83e) ! Non loin de Paris, le Real Madrid remportait donc cette édition 2021-2022 de la Ligue des Champions grâce à ce court succès en finale. Une quatorzième C1 dans l’histoire du club, rien que ça.

L’homme du match : Courtois (10) : après avoir perdu une première finale sous les couleurs de l’Atlético face au Real Madrid en 2014, le portier belge retrouvait ce samedi soir la finale de la Ligue des Champions sous les couleurs des Merengues. Mis à contribution à de nombreuses reprises, le Belge a réalisé 9 arrêts. Face à Salah, il sortait une belle claquette sur la petite frappe de l’Égyptien (15e), se détendait bien sur son enroulé (63e) et le dégoûtait totalement lors de son face-à-face en fin de match (81e). En début de rencontre, il avait empêché l’ouverture du score lorsqu’il s’allongeait bien pour arrêter du bout des gants la frappe de Mané près de poteau (21e). Un match stratosphérique de la part du Diable Rouge.

Liverpool

  • Alisson (4) : une première intervention dans les airs sur un tir enveloppé de Vinicius Jr. (25e), avant une étrange sortie devant Benzema, dont le but a finalement été signalé hors-jeu (45e). Il ne peut rien sur le but inscrit par le Brésilien et n’a pas eu vraiment d’autres choses à faire en fin de match.
  • Alexander-Arnold (5) : le latéral anglais a, encore une fois, fait part de sa qualité de centre précieuse. Un excellent débordement sur son côté pour trouver Salah, mais Courtois était vigilant (17e). Un superbe centre vers Diaz, légèrement trop court (46e), avant de tenter de trouver Thiago au premier poteau (54e). Défensivement, il réalise une intervention précieuse devant Vinicius Jr. (30e). Cependant, son alignement permet à Vinicius Jr. d’ouvrir le score et cela a été suffisant pour faire basculer la rencontre.
  • Konaté (8) : Une intervention précieuse devant Vinicius Jr. sur le côté gauche (15e). Une intervention aérienne précieuse pour annihiler une contre-attaque (28e). Une percée dans le milieu de terrain madrilène qui a abouti à une tête de Salah (35e). Avant un nouveau retour défensif sur Vini Jr. (70e). Il ne peut rien sur l’ouverture du score et aura tenu son match jusqu’à la fin, sans commettre d’erreur. Une excellente finale de la part du jeune français.
  • Van Dijk (5) : moins spectaculaire que Konaté, Van Dijk a livré un match propre et n’a pas eu vraiment beaucoup de travail à faire. Sa présence aérienne a permis aux Reds de ne pas être inquiété sur les coups de pieds arrêtés et son entente avec Konaté a été précieuse. Mais la seule véritable occasion du Real Madrid a été fatale pour Liverpool, même s’il ne peut rien y faire.
  • Robertson (4) : plus fébrile que l’ensemble de ses défenseurs, l’Écossais s’est frotté à un Valverde en feu et n’est pas exempt de tout reproche sur le but inscrit par Vinicius Jr. Défensivement, il a tout de même été présent, mais on l’a trop peu vu offensivement. Face à lui, Carvajal a été beaucoup plus remarqué.
  • Henderson (5) : quelques pertes de balles et une certaine imprécision technique en début de rencontre. Par la suite, il a su se montrer vigilant devant sa défense pour empêcher l’attaque madrilène d’évoluer. En difficulté après l’heure de jeu, il a logiquement été remplacé par Keita (77e), qui a fait une entrée loin d’être rassurante.
  • Fabinho (5) : précieux dans la conservation du ballon, il a beaucoup aidé pour empêcher le duo Kroos-Modric de progresser en première période. Il a même été le joueur de Liverpool à avoir touché le plus de ballons (95). Il a, par la suite, été plus en difficulté après la pause lorsque Liverpool n’a plus eu le contrôle du match.
  • Thiago (6) : sa présence a beaucoup aidé Liverpool à faire le jeu et à tenir le ballon. C’est le joueur des Reds à avoir touché le plus de ballons, avec Fabinho (92 touchés). Il a beaucoup cherché ses partenaires d’attaque avant de montrer quelques signes de fatigue en seconde période. Il a été remplacé par Firmino, qui a réalisé une entrée discrète.
  • Diaz (5,5) : un effort constant sur son côté gauche, où il n’a pas arrêté d’enchaîner les allers/retours pour créer du danger et aider ses partenaires en défense. S’il n’a pas eu d’occasions à se procurer, il a beaucoup travaillé et a été omniprésent sur le terrain, mais a notamment été freiné par un très bon travail de Carvajal coté madrilène. Remplacé par Jota (65e),
  • Mané (5) : une sublime action solitaire conclue par une frappe qui s’est écrasée sur le poteau gauche de Courtois (20e), pour un total de trois tirs qui ont été stoppé par l’incroyable Courtois. Son travail défensif a également été précieux, mais il a ensuite été muselé par le duo Militão-Nacho et n’a rien pu faire, malgré une déviation pour Salah, qui n’a pu convertir cette offrande (82e).
  • Salah (5) : sa reprise instantanée à bout portant a obligé Courtois à sortir le grand jeu, avant une reprise encore captée par le portier belge (18e). Il a encore été freiné par Courtois en seconde période, sur une frappe enroulée (62e), puis à bout portant (68e). C’est encore lui qui oblige le portier du Real à réaliser une manchette pour éviter l’égalisation (82e). Quel match frustrant pour l’attaquant égyptien.

Real Madrid

  • Courtois (10) : voir ci-dessus
  • Mendy (6,5) : disputant de son côté la première finale de Ligue des Champions de sa carrière, l’international français, plus sélectionné depuis mars 2021, a rendu une copie appliquée. Propre dans ses transmissions, il a également rarement était pris sur son côté par Mohamed Salah et a effectué des tacles précieux. Un peu moins en vue offensivement que lors de ses dernières sorties cependant.
  • Alaba (7,5) : fort de sa longue expérience au Bayern Munich, l’international autrichien, qui a déjà remporté par deux fois la C1, a réalisé une rencontre sérieuse. Vigilant dans l’anticipation, il a réalisé trois interceptions et remporté la plupart de ses duels. En revanche, il n’était pas bon dans le jeu long, mais son savoir-faire défensif était précieux en fin de match.
  • Militao (7,5) : arrivé en 2019 au Real Madrid, le défenseur central brésilien s’est réellement imposé cette saison comme un patron dans la défense madrilène. Auteur d’une belle prestation face aux Reds, il était impérial dans les duels, aériens ou au sol, comme lors de son retour déterminant devant Mané dans les 6M (40e). Il a également beaucoup tenté d’allonger le jeu sans pour autant être très en réussite.
  • Carvajal (7) : le latéral droit espagnol de la Casa Blanca faisait partie des joueurs du Real ayant déjà remporté à 4 reprises la Coupe aux Grandes Oreilles. Prouvant qu’il avait de l’expérience, il a su ne pas se faire déborder sur son côté en étant auteur de bons retours face à Diaz notamment (35e) et en ne rechignant jamais dans l’intensité, malgré un peu de déchet.
  • Casemiro (7,5) : le précieux milieu de terrain brésilien du Real Madrid a encore été auteur d’une bonne prestation. Moins bon en première période, il s’est repris en seconde en mettant l’intensité qu’on lui connait. Remportant tous ses duels aériens et la majorité de ses duels au sol il était très important pour mettre fin aux actions des Reds. Auteur de trois interceptions et très à l’aise dans le jeu long, l’ancien joueur de Porto a réalisé un match complet.
  • Kroos (7) : le champion du monde 2014, qui remportait, comme certain de ses coéquipiers, sa cinquième Ligue des Champions, a été auteur d’un match de très bon niveau. À l’aise dans le jeu long et précieux pour faire redescendre la pression, l’Allemand a une nouvelle répondu présent dans un gros rendez-vous.
  • Modric (6,5) : le Ballon d’Or croate a été auteur d’un bon match même s’il n’a pas eu un impact aussi fort qu’à son habitude. Très bon dans le jeu long et important sur le but de Vinicius, il a été important dans l’entre-jeu. Remplacé par Ceballos (90e), qui n’était pas loin de marquer sur sa seule opportunité.
  • Valverde (7,5) : le milieu uruguayen du Real Madrid a été auteur d’une très grosse performance. Pas avare en effort, il n’hésitait pas à aller au contact ou à gagner des mètres balle au pied. C’est d’ailleurs lui qui, d’un centre tendu au second poteau, offrait une passe décisive pour Vinicius (59e). Un match de champion pour l’un des joueurs qui représente l’avenir de la Casa Blanca.
  • Benzema (6) : auteur d’un triplé contre le PSG en 16 minutes, de quatre buts en deux matchs contre Chelsea, de trois réalisations cruciales face à Manchester City, Karim Benzema aurait pu ouvrir le score en finale face à Liverpool avant la pause, mais son but inscrit après un cafouillage a été refusé après vérification de la VAR. N’ayant pas eu beaucoup d’occasions à se mettre sous la dent, mais tout de même auteur de deux passes clés, l’important n’était pas là pour KB9 qui avait déjà fait tout le travail aux tours précédents et qui pouvait laisser son fidèle soldat s’offrir le but décisif.
  • Vinicius Jr. (7) : afin de venir confirmer sa très belle saison, Vinicius Jr inscrivait le seul but de cette finale face à Liverpool après un centre tendu de Valverde où il n’avait qu’à mettre son pied en opposition pour ouvrir le score (58e). Auteur d’une bonne seconde période, il tentait de provoquer sur son côté, même s’il ne remportait pas énormément de duels face à un Konaté exceptionnel.
  • Source: footmercato
MaliwebSportsSports maliens
Dans une finale très fermée, le Real Madrid s'est imposé et a fait tomber Liverpool avec à un but de Vinicius Jr (1-0), mais surtout grâce à un Thibaut Courtois monumental. Soirée de gala ce samedi au Stade de France ! Alors que la finale de la Ligue des Champions...