Le 11 juin 2017, la salle de conférence de la mairie de Ségou a servi de cadre à l’organisation de l’assemblée générale élective de la ligue régionale de football de la dite région.

Mamadou Sow président ligue fédération malienne football femafoot

C’était sous la supervision du Directeur national des sports de l’éducation physique, Ibrahima Fomba en présence du directeur de cabinet du gouverneur de la région, du 5e adjoint au maire chargé des sports et de l’ensemble de tous les votants notamment les sept districts et un club de football. Deux candidats étaient en lice à savoir Mamadou Sow et Cheick Oumar dit Barou Soumounou. Pour être déclaré vainqueur, il faudrait pour chacun des deux candidats la majorité simple des 15 voix votants. A noter que conformément aux statuts de la ligue, chaque district compte 2 voix et 1 voix pour le club de football à condition que celui-ci évolue en ligue 1.

Reportée le 3 juin, l’assemblée générale élective de la ligue régionale de football de Ségou a finalement eu le 11 juin dernier dans la salle de conférence de la mairie de la dite ville. Tous les votants à savoir les districts de Tominian, San, Bla, Ségou, Niono, Macina, Baraouéli et l’As Bakaridjan(un club qui évolue en ligue 1) étaient au complet pour départager les deux candidats retenus à savoir Mamadou Sow et Cheick Oumar dit Barou Soumounou .Après les mots d’introduction du directeur national des sports, Ibrahim Fomba a ensuite rappelé le processus du protocole d’accord du 27 avril 2017 puis des modalités  du vote dans le contexte de la crise qui secoue le football malien depuis le 10 janvier 2015, ce fut au tour du directeur de cabinet du gouverneur et du 5e adjoint au maire chargé aux sports de la commune urbaine de Ségou d’appeler les deux candidats à l’unité, à la cohésion,  à la paix et à la sérénité pour le bonheur du football ségovien.

La fuite honteuse des éternels défaitistes

Après cette cérémonie protocolaire suivie de la suspension de la séance environ vingt minutes, place au contrôle des mandats. A titre de rappel que tous les mandats sont envoyés aux délégués et signés par les présidents des districts et notifiés par la direction régionale de la jeunesse et des sports, des arts et de la culture. Du coup tout mandat qui ne répond pas à ses critères de la direction régionale n’est pas autorisé à participer au vote. Ainsi lors du contrôle des mandats, deux délégués favorables au candidat Barou Soumounou se sont présentés avec de mandats au nom de Ségou et de Bla qui ne répondaient pas à ces critères établis et n’ont pas été autorisés à accéder dans la salle. Du coup les mandats de Ségou et Bla signés, notifiés et portés par les délégués favorables au candidat Mamadou Sow ont été autorisés à accéder dans la salle de vote. Ayant compris que leur plan machiavélique venait de tomber à l’eau et ayant compris qu’ils se dirigeraient vers une défaite humiliante, l’éternel défaitiste, Barou Soumounou et ses partisans n’avaient qu’une seule issue à savoir la fuite que de subir la honte. Comme pour se soulager ils vont piteusement tomber dans des menaces et des insultes à l’égard du directeur national, du directeur régional, du gouverneur et du candidat Mamadou Sow comme étant la source de leurs malheurs au vu et au su de tous les ségoviens et de tous les observateurs extérieurs venus assister à l’assemblée générale. Dans sa fuite honteuse, Barou Soumounou parviendra à entrainer avec lui les délégués de Tominian,  de Macina et  de l’AS Bakaridjan de Barouéli.

Le nouveau patron de la ligue s’appelle Mamadou Sow

Malgré la fuite honteuse du candidat Barou Soumounou et de ses partisans, les travaux de l’assemblée générale se sont poursuivis en présence du directeur national des sports et de l’éducation physique, chargé de la supervision de cette assemblée élective. C’est en présence des cinq districts présents dans la salle à savoir San, Bla, Ségou, Niono et Baraouéli qu’il a été procédé au vote sous les yeux vigilants d’Ibrahim Fomba et du rapporteur Bengaly Koita.  Ensuite place au décompte et c’est sans surprise que les cinq districts ont tous voté pour Mamadou Sow soit 10 voix contre 0 au fuyard Barou Soumounou. Et c’est  à 11 heures 24 que le natif de Baraouéli fut déclaré président de la ligue de football de Ségou pour un nouveau mandat de quatre ans par le superviseur mandaté par le comité de suivi du protocole d’accord du 27 avril dirigé par Empé. Après cette cérémonie, le président élu n’a pas tardé à publier la liste de son bureau de 22 personnes. Dans ce nouveau bureau on notera la présence remarquée de deux Députés à savoir les Honorables Amadou Araba Doumbia, député élu à Niono et Yacouba Traoré, député élu à Markala, du 5e adjoint au maire chargé des sports de la commune urbaine de Ségou en la personne de Mme Sacko Djélika Haidara. On note aussi l’entrée dans le bureau de la ligue le bouillant et dynamique le jeune Cheick Modibo Doucouré.

Sadou Bocoum, envoyé spécial à Ségou

Liste du candidat Mamadou Sow

  1. Mamadou Sow
  2. Tahirou Sylla
  3. Issa Mallé
  4. Yaya Keita
  5. Emmanuel dit Chiongé Dembélé
  6. Bakary Dramane Traoré
  7. Amadou Araba Doumbia
  8. Moussa Balla Cissé
  9. Pascal Dembélé
  10. Abdoulaye Issa Diakité
  11. Alassane Doumbia
  12. Abdoul Karim Diamoutene
  13. Ibrahim Abdoulaye Sissoko
  14. Yacouba Traoré
  15. Mohamed Lamine Cissé
  16. Mahamoud dit Badjan Dembélé
  17. Alpha Sanogo
  18. Modibo Cheick Doucouré
  19. Mamadou Bah
  20. Mme Sacko Djélika Haidara
  21. Almamy Fofana
  22. Amadou Doucouré
MaliwebSports
Le 11 juin 2017, la salle de conférence de la mairie de Ségou a servi de cadre à l’organisation de l’assemblée générale élective de la ligue régionale de football de la dite région. C’était sous la supervision du Directeur national des sports de l’éducation physique, Ibrahima Fomba en présence du...