Large vainqueur du Ghana (3-0) lors de son premier match amical, l’équipe nationale Seniors  n’a pas pu enchainer sa belle lancée contre l’Iran le mardi passé. Idem pour la sélection nationale des Cadets qui devrait se rendre à Ouagadougou pour deux matches amicaux. La Covid-19 et l’embargo de la Cédéao ont  plombé les ailes des Aigles et des Aiglonnets.

La tenue de la rencontre amicale internationale devant opposer le Mali à l’Iran le mardi 13 octobre a été ajournée selon les termes de la Fédération. C’est à  24 heures du coup d’envoi de ladite  rencontre (soit le lundi 12 octobre), que  la fédération malienne de football (Fémafoot) a indiqué dans un communiqué que le match  a été ajourné  en raison de deux cas supplémentaires de Covid-19 détectés au sein de la sélection nationale. “Le Comité exécutif de la fédération malienne de football informe l’opinion nationale et internationale qu’en raison de la détection de deux nouveaux cas de  Covid-19 au sein de la sélection nationale du Mali, il a été décidé de commun accord entre les responsables de la Fémafoot et ceux de l’Iran d’ajourner le match amical prévu ce mardi 13 octobre 2020, peut-on lire dans le communiqué. Ces deux cas de Covid-19 qui seraient le défenseur central Mamadou Fofana et le milieu de terrain Lassana Coulibaly s’ajoutent à quatre joueurs auparavant déjà contaminés. Il s’agit du portier Aly Yiranga, du  défenseur et capitaine Molla Wagué, son compère Boubacar Kiki Kouyaté et l’attaquant Hamidou Traoré alias Dou

Une situation sanitaire difficile qui a fortement réduit l’effectif du  Mali qui ne dépassait plus 15 joueurs à la veille de ce 2e match amical contre l’Iran.

Alors au lieu de deux rencontres amicales internationales selon le programme initial, les Aigles du Mali se sont finalement contentés d’un seul match  terminé sur une belle et  écrasante  victoire face au Ghana (3-0).

Tout comme les Aigles, les Aiglonnets n’ont pas pu également disputer leurs matches amicaux internationaux. En effet, en vue des préparatifs de son tournoi de qualification pour la prochaine édition de la CAN Cadets, l’équipe nationale U17 du Mali était censée se rendre au Burkina Faso du 5 au 10 pour deux matches. Malheureusement pour les joueurs et l’encadrement technique  qui voyait de ces rencontres internationales une belle opportunité  de jauger le niveau de son effectif, le déplacement au Pays des Hommes Intègres n’a plus eu  lieu. Dans une déclaration, le président de la Fédération malienne de football est revenu sur les  raisons  de l’annulation desdits matches.

“Vous avez été nombreux à vous exprimer sur le sujet du match amical manqué de nos jeunes au Burkina Faso. Cela témoigne de votre attachement à vos Équipes Nationales et à Notre Football. Au nom du Comité exécutif de la Fémafoot, je tiens singulièrement à vous en remercier. Cependant, je souhaite apporter quelques éclaircissements concernant ce dossier. Vous conviendrez avec moi que notre pays était sous le coup des sanctions des États de la Cédéao et qui viennent d’être levées pour le bien de nos populations. Cette situation ne permettait pas à nos joueurs d’effectuer le voyage Bamako-Ouagadougou dans les conditions optimales et par avion. C’est pourquoi, certains avaient émis l’idée de faire le voyage par bus. Je me  suis personnellement opposé à cette idée. J’ai estimé que prendre le bus était une aventure à cause de la situation sécuritaire et de l’embargo. Nous travaillons afin d’avoir des les jours à venir un nouveau partenaire”,  a expliqué Mamoutou Touré “Bavieux.

Alassane CISSOUMA

Source: Mali Tribune
MaliwebSports
Large vainqueur du Ghana (3-0) lors de son premier match amical, l’équipe nationale Seniors  n’a pas pu enchainer sa belle lancée contre l’Iran le mardi passé. Idem pour la sélection nationale des Cadets qui devrait se rendre à Ouagadougou pour deux matches amicaux. La Covid-19 et l’embargo de la...