A la vielle de la fête de Tabaski, certains sportifs maliens ont reçu leur prime. C’est le cas des joueurs et membres de l’encadrement technique de l’équipe nationale locale de football. Huit mois après leur qualification pour la phase finale du prochain CHAN, qui était prévue pour mars 2020, mais reportée pour janvier-février 2021, toujours au Cameroun, les Aigles locaux et leur staff technique sont rentrés dans leurs droits. Ils ont perçu l’intégralité des primes de matchs et de qualification. Certains taekondoïstes, basketteurs et athlètes ont également perçu leurs primes de médailles. Mais ce payement a fait des mécontents. En effet, les athlètes attendent leurs primes de médailles depuis 2017 et le ministère de la Jeunesse et des Sports n’en a payé que pour 2019. À présent, ils ne savent pas s’ils vont recevoir les primes de 2017 et 2018. En tout cas, les athlètes souhaitent toucher leurs primes.

Des remous, il y en a aussi dans le domaine du basket où les catégories inférieures ont touché les primes alors que les seniors attendent toujours. Au niveau des footballeurs, certains crient à l’injustice. Au fait, la sélection nationale des moins de 20 ans n’a toujours pas reçu ses primes de la Coupe du monde U20, Pologne 2019. Champions d’Afrique au Niger en 2019, Mamoutou Kané «Mourlé» et son staff ont été reconduits à la tête de la sélection nationale U20, mais à présent encore, ils attendent la signature de leur contrat. C’est aussi le cas de la sélection nationale U23 qui attendent également leurs primes.

Ousmane CAMARA

Source: Le Témoin
MaliwebSports
A la vielle de la fête de Tabaski, certains sportifs maliens ont reçu leur prime. C’est le cas des joueurs et membres de l’encadrement technique de l’équipe nationale locale de football. Huit mois après leur qualification pour la phase finale du prochain CHAN, qui était prévue pour mars 2020,...