Le jeune prodige malien du Red Bull Salzbourg, Sékou Koïta, victime de problèmes aux adducteurs depuis le 7 mars dernier, a repris les chemins des entraînements. Considéré comme le nouveau Sadio Mané, le jeune attaquant malien a inscrit 6 buts et distillé 3 passes décisives en 10 matches lors de la première partie de saison de la Bundesliga autrichienne.

Déjà champion d’Afrique U17 en 2015 et U20 en 2019, il rêve d’offrir au Mali un premier sacre chez les seniors et une qualification à la Coupe du monde. «Nous avons été champions d’Afrique en cadets (2015 et 2017), puis en juniors (2019). Plusieurs joueurs de cette sélection nationale du Mali ont déjà participé au moins à une phase finale de Coupe du monde en catégories d’âges (U17 ou U20). Maintenant, on est arrivé dans la catégorie senior. Notre objectif est d’être champion d’Afrique en senior. On a déjà oublié les titres en U17 et U20. Ce que nous voulons maintenant, c’est de remporter la CAN 2021. En plus d’offrir à notre pays sa première qualification à la Coupe du monde. Ce serait une grande fierté pour nous. On a un bon groupe et une entente parfaite. On va continuer à travailler et à acquérir de l’expérience pour parvenir à atteindre notre objectif», a précisé Sékou Koïta.
Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le Mali partage le groupe E avec l’Ouganda, le Rwanda et le Kenya. L’international malien fonde beaucoup d’espoir quant aux chances du Mali dans cette poule. Les éliminatoires sont reportées pour cause de coronavirus. «C’est le football, on ne minimisera aucune équipe.

Ce n’est pas un match de championnat ou on essaie de gérer à domicile. Mais, on joue tous les matchs pour gagner. Si on peut gagner un match sur le score de 1-0 tant mieux, et si on peut mettre 10 buts, on le fera. On jouera chaque match comme une finale.
Car, notre objectif est de terminer leader de ce groupe et se qualifier pour les barrages. On ne calcule pas, on veut gagner nos matches. Tout footballeur rêve de jouer la Coupe du monde. C’est la compétition la plus prestigieuse lors de laquelle tu défends les couleurs de ton pays. Peu importe la catégorie, tout le monde veut jouer au moins une Coupe du monde. Je m’imagine déjà au Mondial en seniors, après avoir vécu cela en cadets et en juniors», affirme-t-il. Le jeune prodige est revenu sur sa blessure. «Je reviens d’une blessure et je remercie Dieu. Je ne peux pas dire que je suis encore à 100% parce que, si tu reviens de blessure, ce n’est pas facile.
Mon indisponibilité était de moins d’un mois, comme j’ai réussi à avoir deux mois de repos, les choses se sont accélérées. Je ne me suis pas précipité avec cette blessure, car j’ai pris mon temps pour que ça puisse guérir complètement. Tous les deux matches amicaux que j’ai joués avec le Red Bull Salzbourg pour la préparation de la deuxième partie de la saison, je suis entré comme remplaçant et j’ai marqué.»
Formé à l’Union sportive du Cercle de Kita (USC Kita) puis au Centre Lakika de Bamako, Sékou Koïta a joué ensuite avec l’USC Kita, en première division malienne. Le joueur est convoité par de nombreux clubs européens, notamment l’Olympique de Marseille, Lyon et Manchester City, mais également le Milan AC, l’AS Roma et la Juventus. En 2017, lorsqu’il atteint ses 18 ans, il signe pour le Red Bull Salzbourg jusqu’en 2022. Il est prêté dans la foulée au FC Liefering. Il est ensuite prêté au Wolfsberger AC pour la fin de la saison 2018-2019. Enchaînant les buts dans le championnat autrichien, il est rapatrié au Red Bull Salzbourg qui annonce vouloir faire de lui son fer de lance en attaque pour la saison 2019-2020.

En équipe nationale, Sékou Koïta remporte la CAN U17 en 2015. Il inscrit deux buts lors de ce tournoi. La sélection malienne inscrit un total de 10 buts, et termine la compétition en étant invaincue. Les Aiglonnets dominent l’Afrique du Sud (2-0) en finale. C’est la toute première fois que le Mali remporte un titre de champion d’Afrique. Il participe dans la foulée à la Coupe du monde U17 organisée au Chili. Lors du Mondial, Sékou Koïta joue sept matches, inscrivant deux buts. Il marque un but en quart de finale contre la Croatie, qui s’avère être le seul but du match. Il marque ensuite un but contre la Belgique en demi-finale (victoire 3-1). Le Mali s’incline en finale contre le Nigeria (2-0).
En 2016, Sékou Koïta dispute avec le Mali champion d’Afrique des nations (CHAN) qui se déroule au Rwanda. Il doit sa présence dans cette compétition au forfait de N’Tji Samaké, chez qui les médecins ont diagnostiqué un problème cardiaque la veille de la compétition. Il joue six matches lors de ce tournoi, inscrivant un but contre l’Ouganda (2-2). C’était la première réalisation du Mali dans la compétition. Le Mali perd la finale contre la RD Congo (3-0).
Seul joueur malien de l’histoire à avoir disputé cinq finales avec l’équipe nationale, il est sélectionné avec les U20 pour la Coupe du monde en Pologne 2019. Lors de la Coupe du monde U20 en Pologne, il est l’un des joueurs les plus décisifs du tournoi (3 buts et 3 passes décisives en 4 matches disputés). Le Mali est éliminé en quart de finale par l’Italie. Il fait partie des 23 joueurs sélectionnés pour disputer la CAN 2019 en égypte. Le 13 octobre 2019, le jeune attaquant marque son premier but avec les Aigles lors du match Afrique du Sud-Mali.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Le jeune prodige malien du Red Bull Salzbourg, Sékou Koïta, victime de problèmes aux adducteurs depuis le 7 mars dernier, a repris les chemins des entraînements. Considéré comme le nouveau Sadio Mané, le jeune attaquant malien a inscrit 6 buts et distillé 3 passes décisives en 10 matches lors...