Les « Reds » ont remporté ce jeudi le litre de champion d’Angleterre après 30 ans de disette à la recherche du sacre. L’attente devenait presqu’insupportable pour les supporters du club de la Mersey. En 1990, année du dernier titre de la formation, le championnat n’existait pas sous sa formule actuelle. La Premier League, telle que nous la connaissons actuellement date de 1992.

 

Ce jeudi, malgré les mesures de restriction due à la pandémie de Covid-19, toujours en vigueur en Angleterre, les supporters de Liverpool ont pris d’assaut les rues de la ville, laissant exploser leur joie. Le club venait de remporter le championnat, profitant d’un faux pas de leurs rivaux de Manchester City, défait par les Blues de Chelsea (2-1). Eh oui, Chelsea a consacré Liverpool, après tant d’années teintées de malchance et de désillusion.

Il y a des mystères dans le football dont les chemins restent impénétrables. Dans le monde du ballon rond, le bourreau de la veille peut se muer en sauveur du lendemain. Les mordus de football anglais se souviennent que lors de la saison 2013-2014, Liverpool jouissant des faveurs des pronostics caressait le rêve de remporter le titre de champion. L’équipe comptait en ce moment deux points d’avance sur Manchester City, et était à deux matchs du titre.

Le sacre se dessinait jusqu’à 45ème minute d’un match épique de la 36 ème journée contre Chelsea. L’attaquant sénégalais du club londonien, Demba Ba, profitant d’une glissade désormais « historique » de la légende de Steven Gerrard, crucifiait les Reds. Tout un symbole, Gerrard, l’enfant du club, le « chouchou » d’Anfield. Mais, sans doute le plus douloureux pour fans était de supporter la célébration démesurée de José Mourinho, à l’époque de son banc de touche.

Mais, cet épisode demeure un lointain souvenir aujourd’hui. Une anecdote, tant les hommes de Jürgen Klopp ont dominé cette saison 2019-20 de Premier League. Caracolant en tête du championnat dès les premières journées, engrangeant jusqu’à 23 points d’écart entre eux et leur dauphin. Tout simplement Montreux, connaissant le niveau de compétitivité qu’impose la Premier League.

Les coéquipiers de Sadio n’ont concédé que de matchs nuls et une défaite, face à Watford, en 31 journées de championnat. Ils ont déjà en poche le record de champion le plus précoce de l’histoire du championnat. Les champions d’Europe en titre ont encore la possibilité d’accrocher à leur tableau de chasse le record de 100 points en Premier League, détenu par Manchester City.

M. TOURÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
Les « Reds » ont remporté ce jeudi le litre de champion d’Angleterre après 30 ans de disette à la recherche du sacre. L’attente devenait presqu’insupportable pour les supporters du club de la Mersey. En 1990, année du dernier titre de la formation, le championnat n’existait pas sous sa...