L’élection du nouveau président de la Fédération malienne de football, n’a pu se faire, ce dimanche 8 octobre 2017, au Gouvernorat de Bamako, au cours de l’Assemblée générale élective. Les travaux ont été suspendus vers 21h et reprendront ce lundi à midi. Les participants ne se sont pas entendus et il y a blocage au niveau du contrôle de mandat.

assemblee generale election femafoot force maitien ordre police malienne armee soldat garde nationale gaz lacrymogene incendie flamme

« Nous n’avons pas pu avancer à un rythme normal. Je suis sûr que demain (lundi 9 octobre, ndlr), on va pouvoir terminer avec cette assemblée », a commenté le président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, élu le 8 octobre 2013. « Le contrôle de mandat a pris énormément de temps. Tout se joue à ce niveau. Les mandataires sont ceux qui sont habilités à voter. Chacun s’est cramponné à ses délégués pour qu’ils aient le droit de vote », a ajouté Boubacar Baba Diarra dont le mandat termine ce dimanche.

Vers 16h, les représentants de la FIFA, Véron Mosengo Omba et Urs Kluser et de la CAF, Ahmad Ould Yahya se sont retirés. Ils devaient prendre le vol à 21h. « Ils ont constaté que le dossier n’avance pas. Ils sont appelé sur d’autres chantier », a expliqué Boubacar Baba Diarra.

Pour cette élection, deux candidats briquent la présidence de la FEMAFOOT. Il s’agit de Salaha Baby, président de la ligue de Tombouctou et Mamoutou Touré « Bavieux », premier vice-président du bureau sortant de la FEMAFOOT.

 

Source: sportsplusmali

MaliwebMalijetSports
L’élection du nouveau président de la Fédération malienne de football, n’a pu se faire, ce dimanche 8 octobre 2017, au Gouvernorat de Bamako, au cours de l’Assemblée générale élective. Les travaux ont été suspendus vers 21h et reprendront ce lundi à midi. Les participants ne se sont pas entendus...