Les travaux de l’élection du président de la Fédération malienne de football ont pris fin finalement, hier lundi, à l’hôtel Olympe de Bamako, et non au gouvernorat du district où les travaux de l’Assemblée élective ont été lancés lundi. À l’issue d’un processus très mouvementé, c’est la liste de Mamoutou TOURE dit « Bavieux » qui a été élue par les délégués présents (39 voix sur les 57 au total), en absence du camp adverse (Salah BABY) qui a opté pour la politique de la chaise vide. M. TOURE dirige désormais un bureau de 21 membres et succède ainsi à Boubacar Baba DIARRA pour un mandat de 4 ans, à tête de la FEMAFOOT.

mamoutou toure Bavieux

Les travaux de l’Assemblée générale élective de la Femafoot, qui avaient été suspendus, le dimanche 8 octobre 2017, sur un désaccord, un malentendu entre les deux camps en compétition, sur la question du mandat des délégués, ont finalement repris, hier lundi, à l’hôtel Olympe de Bamako. C’était sous la supervision de la commission élective dirigée par Dioncounda SAMABALY en présence du représentant du comité olympique national et sportif du Mali. Cette fois-ci l’atmosphère était au calme face à l’absence des membres de la liste de Salah Baby, qui a décidé de ne pas prendre part à cette reprise des travaux parce qu’ayant estimé non statutaire.
S’agissant des travaux d’hier, ils ont porté, dans un premier temps, sur la présentation et la validation des bilans moral et financier du comité exécutif sortant avant que le président Boubacar Baba DIARRA ne présente sa démission et celle de son bureau à l’Assemblée générale ordinaire élective. Ainsi, après avoir pris acte de la démission du bureau sortant, la commission d’investiture dirigée Dioncounda SAMABALY s’est installée et a procédé à la vérification des mandats. En dépit du refus du camp de Salah Baby de prendre part aux travaux, le quorum a été atteint, a affirmé M. SAMABALY. En effet, sur 57 voix délibérantes des comités, 39 ont pris part à l’assemblée générale et ont accordé à l’unanimité leur confiance à la liste de Mamoutou TOURE dit « Bavieux » pour un mandat de 4 ans.
Selon le président de la commission, cette élection est conforme aux statuts de la fédération malienne de football (FEMAFOOT). Aussi, est-elle l’aboutissement, tant attendu de l’élection d’un nouveau bureau. À l’issue du scrutin, qui a garanti également le respect du code électoral de la FEMAFOOT, le candidat Mamoutou TOURE dit « Bavieux » a été élu avec 39 voix sur les 39 présents. Ce qui signifie, a-t-il commenté, que le monde sportif a fait le choix de « Bavieux ». Maintenant, rappelle-t-il, ce monde attend de son président plus d’ouverture et d’engagement pour le développement football du Mali.
Après son investiture par le président de la commission, le désormais président de la FEMAFOOT pour sa première déclaration a salué et félicité tous les partenaires qui ont œuvré pour la tenue de cette assemblée générale ordinaire élective. Il a aussi réitéré son engagement en faveur de la réconciliation, la paix et l’unité entre les acteurs de notre football.
« Cette élection ne signifie pas la victoire d’un camp ni la défaite de l’autre. Elle traduit plutôt le triomphe du peuple malien dans son ensemble. Cette élection ne doit pas être considérée comme une défaite ‘’de mes frères de l’autre côté’’. Elle est le résultat d’une compétition élective sportive qui devrait déboucher forcement sur un vainqueur et un vaincu. Cependant, Bavieux n’est pas ce vainqueur triomphaliste », a-t-il soutenu.
« Chers frères colistier de Salah, vous n’avez pas démérité. Vous êtes des hommes et femmes compétents et passionnés. C’est pourquoi je nourris l’espoir de vous voir à nos côtés pour rebâtir nos édifices communs du football malien », a lancé le président Bavieux aux absents avant de présenter ses excuses à tous ceux qui ont peut-être été touchés par ses propos de campagne.
« Le temps que les déchirures que notre football connait depuis plusieurs années prennent fin, nous devons nous entendre sur ce qui nous unit de la même façon, il faut nous éloigner de tout ce qui peut nous diviser », a-t-il ajouté.
Maintenant, alors que nous tournons la page des élections, M. TOURE a indiqué qu’ils vont se mettre au travail en vue de relever les immenses défis immédiats qui les attendent comme le chantier de la réconciliation des acteurs. Dans cette dynamique, le premier défi à relever va être le parachèvement des calendriers des compétitions nationales pour boucler l’année 2016-2017. Il s’agit du championnat du Ligue Orange, la Coupe du Mali et la montée à la division 1 (D1).
Aussi, dans son discours, M. TOURE a rendu un vibrant hommage aux anciennes gloires et responsables sportifs de notre pays comme Salif KEITA, Hamadoun Kola CISSE…
Répartition des voix :
Liste des 39 Votants présents sur 57
Ligues (3 voix par ligue)
Ligue Kayes, Ligue Bamako, Ligue Sikasso, Ligue Mopti, Ligue Koulikoro, Ligue Ségou
Clubs de Ligue 1 (1 voix par club)
Stade malien, Onze Créateurs, USFAS LCBA, US Bougouni, Soni de Gao, ASOM, AS Réal de Bamako, AS Black Stars, AS Bakaridian, AS Nianan, Mamahira.
Clubs champions de Ligue 2 (1 voix par club)
Académie Kayes, LCMAK Koulikoro, AS Douane Sikasso, Office du Niger Sports Ségou, Nangabanou de Bandiagara, Koyra Alhawa Gao, Yeleen Olympique Bamako.
Groupements sportifs (1 voix par groupement)
Associations des Médecins, association des Entraineurs

Liste des 18 Absents sur 57
Ligues (3 voix par Ligue)
Ligue de Tombouctou, Ligue de Gao, Ligue de Kidal,
Clubs (1 voix par club)
Djoliba AC, COB, ASB, AS Kita, CS Duguwolofila, CSK, AS commune Tombouctou, Elwidj Aguelhoc
Groupement sportif (1 voix)
Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

MaliwebSports
Les travaux de l’élection du président de la Fédération malienne de football ont pris fin finalement, hier lundi, à l’hôtel Olympe de Bamako, et non au gouvernorat du district où les travaux de l’Assemblée élective ont été lancés lundi. À l’issue d’un processus très mouvementé, c’est la liste de...