Normalement, le championnat national doit démarrer dans deux semaines. C’est du moins ce que souhaite le Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) qui vient d’envoyer un projet de règlement spécial aux clubs et ligues. Dans ce projet de règlement spécial le nombre d’équipes du championnat passe de 16 à 23, «conformément à la feuille de route de la FIFA du 18 mars 2019», précise le CONOR, en indiquant que les équipes participantes seront reparties en trois poules (ABC) qui seront basées à Bamako et Mopti. Les têtes des poules seront les équipes de première division qui ont terminé dans le dernier carré de la coupe du Mali 2017-2018, à savoir le Stade malien, le Djoliba et le COB.

Toutes les équipes de la même poule se rencontrent en championnat aller simple. A l’issue de la phase de poules, un Carré d’as sera organisé entre les premiers des poules (3 formations) et la meilleure équipe classée deuxième des poules A et B, soit 4 équipes. Les équipes classées 8è, 7è et 6è des poules A et B de même que celles classées 7è et 6è de la poule C seront reléguées en division inférieure. En tout donc, 8 clubs seront relégués à l’issue de la compétition. Comment ce projet de règlement spécial du championnat a été accueilli par les ligues et clubs ? Pour le secrétaire général du Djoliba, Modibo Coulibaly, le document du CONOR, c’est –à-dire le projet de règlement spécial «est bizarre et viole clairement les textes du football malien».

 

«Le CONOR, explique-t-il, avait déjà élaboré un premier règlement spécial fixant le nombre de clubs qui devait jouer en première division pour la saison 2018-2019, conformément à la sentence du TAS. Et le nombre était fixé à 16 clubs, c’était la lettre circulaire n°003 de la FEMAFOOT qu’ils ont envoyés à tous les secrétaires généraux. Dans cette lettre il y avait des clubs qui étaient d’office exclus du championnat et ces clubs ont fait appel de cette décision auprès de la commission de recours.

La commission de recours a débouté ces clubs. Curieusement, on retrouve le nom de ces mêmes clubs parmi les 23 équipes qui doivent participer au championnat». L’autre grief de Modibo Coulibaly concerne l’augmentation de clubs du championnat. Selon lui, l’article 73.3 des statuts dit clairement que ‘’pour diminuer ou augmenter le nombre de clubs en ligue 1, il faut forcément un préavis d’un an’’. «La seule chose qui peut nous autoriser à jouer avec 23 équipes au delà de la commission de recours est que tous les acteurs se mettent d’accord. Cette histoire de 23 clubs est une violation de nos textes et la crise que nous traversons depuis 2013 est arrivée comme ça», a martelé Modibo Coulibaly.

Si le secrétaire général du Réal, Souleymane Doumbia est moins critique, il a également des réserves sur le projet de règlement spécial élaboré par le CONOR. «Nous pensons que le championnat est la bienvenue, ça fait très longtemps que les jeunes attendent ça, c’est une très bonne chose, mais nous avons formulé des amendements», a confié le secrétaire général des Scorpions.

«Nous sommes d’accord pour un championnat avec trois poules mais à condition que les matches se jouent en aller et retour, soit deux journées dans la semaine. Il y aussi la possibilité de faire deux poules, une poule de 12 et une poule de 11, et un championnat en aller simple qui sera suivi du Carré d’as», suggère Souleymane Doumbia qui pense également que la poule C doit être basée à Ségou et non à Mopti.

«Concernant le nombre d’équipes qui doivent être reléguées, conclura le secrétaire général du Réal, le projet de règlement spécial du CONOR ne permet pas d’avoir un chiffre pair et doit être rectifié».
Boubacar THIERO

Classement mondial FIFA : LA BELGIQUE EN TÊTE, LE MALI 10è AFRICAIN

La FIFA a publié hier jeudi son traditionnel classement des sélections après les différents rendez-vous du mois de mars un peu partout dans le monde. En haut du classement, les équipes européennes sont très présentes avec notamment la Belgique qui occupe encore une fois la première place avec 1737 points. Derrière, on retrouve la France qui compte trois points de moins que la sélection belge. Pour compléter le podium, il y a le Brésil de Tite.

L’Angleterre se positionne en quatrième position et les Three Lions (surnom de la sélection anglaise) devancent la Croatie, finaliste de la Coupe du monde en Russie. À noter que l’Argentine n’est pas présente dans le Top 10 et se fait ainsi devancer par le Danemark et l’Uruguay. La plus forte progression est du côté d’Israël qui grimpe de huit rangs et se retrouve à la 84è place.
En Afrique aussi, il n y a pas de changement en tête, puisque le Sénégal reste premier, devant la Tunisie et le Nigeria. Quant au Mali, il occupe le même rang qu’il y a un mois, c’est-à-dire la 10è position africaine et la 65è place mondiale. La plus forte progression sur le continent est à mettre à l’actif de la Tanzanie qui a gagné 6 places et qui pointe désormais au 131è rang mondial. La Tanzanie s’est qualifiée cette année pour la deuxième fois de son histoire à la phase finale de la CAN.

L’Essor

MaliwebSportsfemafoot
Normalement, le championnat national doit démarrer dans deux semaines. C’est du moins ce que souhaite le Comité de normalisation (CONOR) de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) qui vient d’envoyer un projet de règlement spécial aux clubs et ligues. Dans ce projet de règlement spécial le nombre d’équipes du...