La sanction est tombée. Samuel Eto’o a été condamné à 22 mois de prison pour avoir dissimulé un peu plus de 3,8 M€ au fisc espagnol entre 2006 et 2009, du temps où il évoluait au FC Barcelone, comme le rapporte Mundo Deportivo ce lundi. Condamné pour fraude fiscale, donc, l’ancien international camerounais (118 capes, 56 capes) n’ira toutefois pas derrière les barreaux, compte tenu du fait que son casier soit vierge. En Espagne, les condamnations inférieures à deux ans sont rarement exécutées dans ce cas précis.

L’ancien représentant du président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), José Maria Mesalles, a lui été condamné à un an de prison. Il ne purgera aussi pas sa peine. La star africaine, qui considérait son ancien agent comme un père et qui a depuis porté plainte contre lui, s’est défendue lors de son procès. « Je reconnais les faits et je vais payer, mais qu’on sache que j’étais enfant à l’époque et que j’ai toujours fait ce que mon père me demandait de faire », a-t-il notamment expliqué dans des propos relayés par MD. Le parquet avait initialement requis quatre ans et six mois de prison à l’encontre de Samuel Eto’o et de son ancien agent, qui vont tout de même devoir s’acquitter respectivement d’une amende de 1,8 M€ et de 900 000 €.

SOURCE: https://www.footmercato.net/

MaliwebSportsSports maliens
La sanction est tombée. Samuel Eto’o a été condamné à 22 mois de prison pour avoir dissimulé un peu plus de 3,8 M€ au fisc espagnol entre 2006 et 2009, du temps où il évoluait au FC Barcelone, comme le rapporte Mundo Deportivo ce lundi. Condamné pour fraude fiscale,...