TABLE RONDE DU MINISTÈRE DES SPORTS

Faire de la jeunesse une force motrice du changement

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, a organisé une journée table ronde sous la présidence du chef du gouvernement, Dr. Choguel Kokalla Maïga,. C’était le jeudi 5 Mai 2022, à l’hôtel Radisson Collection, ex-Sheraton.  A travers ladite table, le département en charge de la Jeunesse vise à mobiliser les partenaires autour de ses priorités en créant une synergie d’actions au profit des jeunes.

Les jeunes font constamment face à des défis redoutables. C’est l’optique qui incite les autorités de la transition à exhorter cette frange de la population à poser des actions pour son autonomisation afin de permettre à tous les jeunes de participer à la vie sociale en tant que partenaires utiles à part entière.

Dans son allocution, le chef du gouvernement a mentionné que les jeunes maliens sont confrontés à de nombreux problèmes et défis dont la pauvreté, les difficultés d’accès à l’éducation et à l’emploi, les problèmes liés à la santé, l’exode rural, le terrorisme et l’extrémisme violent ainsi que l’insécurité. Raison pour laquelle, a-t-il ajouté, le gouvernement de la transition s’investit sans limites pour rendre les jeunes autonomes en  répondant à leurs préoccupations et en les encourageant à développer les compétences utiles et durables. Le chef du gouvernement l’a souligné dans son intervention: « sans jeunes, le futur est futile. Il faut faire des jeunes le moteur de la transformation sociétale du Mali

A son tour, Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, a rappelé que le Mali, à l’instar de plusieurs pays africains, dispose d’une population majoritairement constituée de jeunes. «À travers leur poids démographique important, les jeunes doivent être une priorité nationale et être au centre de toutes les préoccupations afin qu’ils jouent un rôle de premier plan sur tous les aspects de développement socio-économique, politique et culturel», a-t-il plaidé. Avant d’affirmer que les thèmes de la table ronde, à savoir : paix, lutte contre le chômage, promotion de l’entreprenariat, entrepreneuriat jeunes, sport, cohésion sociale et développement; constituent des actions prioritaires dans le cadre du développement et le bonheur de la population malienne. A en croire le ministre, pour la construction d’un Mali de paix et de cohésion sociale, certaines initiatives comme le Mouvement sportif pour la paix, le Grand Prix de la jeunesse pour la paix, le sport de masse etc. ; seront mises en œuvre.

Présents à la rencontre, Bart Ouvry, chef de la délégation de l’Union Européenne, et  Modibo Traoré, représentant de la secrétaire générale de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports (CONFEJES), se sont félicités de l’initiative qu’ils jugent importante pour l’épanouissement de la jeunesse. D’après eux, la jeunesse constitue un atout considérable pour répondre aux défis de développement durable.

Siguéta Salimata DEMBELE

Source: Les Échos- Mali