Les Jeux olympiques de Tokyo vont se dérouler en 2020. Pour préparer cet événement sportif planétaire, la Fédération mondiale de Taekwondo (FEMAT) a organisé du 1er au 4 mars 2019 à Moscou (Fédération de Russie), une sélection des arbitres devant officier les compétitions de taekwondo. À cette rencontre, se sont retrouvés 90 arbitres de l’Afrique, de l’Europe et de l’Asie. Les arbitres maliens, Maîtres Yacouba Diarra dit Youba, ceinture noire 5è dan et Ibrahima Sangho, ceinture noire 5è dan ont participé à cette sélection internationale.

La sélection a consisté, ont raconté nos représentants qui, du reste, sont des arbitres internationaux accrédités auprès de la Fédération mondiale de taekwondo (FMT), à des formations sur les techniques d’arbitrage, des tests écrits, oraux, médicaux, physiques et pratiques, le tout dans la langue anglaise. Les tests sont communiqués dans cette langue et dans un espace de temps bien chronométré au cours duquel le candidat à la sélection doit donner les bonnes réponses.
Me Yacouba Diarra dit Youba a expliqué que le candidat doit comprendre et maîtriser le management d’une compétition, à savoir comment gérer les combattants, les coaches, les athlètes, la table et le public. Des exercices pratiques ont été donnés et notés. Nos deux représentants sont sortis victorieux des différents tests et ont été sélectionnés pour officier les compétitions des Jeux olympiques de Tokyo 2020.
Il faudra rappeler que nos deux mousquetaires ont failli ne pas participer à cette sélection, sans la contribution inestimable de bonnes volontés et l’appui de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) qui n’ont ménagé aucun effort pour permettre à nos invités de se rendre à Moscou. En effet, les arbitres internationaux accrédités auprès de la Fédération mondiale de taekwondo se prennent entièrement en charge pour participer aux formations et autres activités internationales organisées par l’instance suprême du taekwondo mondial.
Le billet aller-retour, les frais de séjour, de formation ou de participation sont entièrement assurés par chaque participant. Mes Yacouba Diarra et Ibrahima Sangho lancent un appel aux autorités afin qu’elles aident la Fédération malienne de taekwondo à prendre en charge les frais de participation de nos pratiquants qui continuent toujours de porter haut le flambeau du drapeau du Mali sur ces différentes arènes internationales. Seule la participation régulière de nos pratiquants aux différentes activités permet de maintenir cette longueur d’avance. Le plus difficile est certes de décrocher des médailles, mais les maintenir s’avère plus compliqué car, la compétition est ardue.
Moriba COULIBALY

 

Source: Essor

MaliwebSports
Les Jeux olympiques de Tokyo vont se dérouler en 2020. Pour préparer cet événement sportif planétaire, la Fédération mondiale de Taekwondo (FEMAT) a organisé du 1er au 4 mars 2019 à Moscou (Fédération de Russie), une sélection des arbitres devant officier les compétitions de taekwondo. À cette rencontre, se...