La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) poursuit ses compétitions nationales de mise en jambe. Après les seniors, qui se sont affrontés il y a quelques mois, ce fut au tour des cadets de se retrouver sur le tatami le samedi 21 août au centre Myung Kwang de Baco-Djicoroni pour la traditionnelle compétition nationale de la catégorie.

Au total, 71 combattants, issus de 8 clubs de la Ligue de taekwondo du District de Bamako (le Foyer, le dojo du stade Modibo Keïta, l’INA, la Fourrière, le lycée Badala, Kala sport, le Progrès, l’Usfas) se sont affrontés dans 15 catégories : les -33kg, -37 kg, -41 kg, -44 kg, -49 kg, -53 kg, -57 kg pour les garçons; les-29 kg, -33 kg, -37 kg, -41 kg, -44 kg, -51 kg, -55 kg, -59 kg du côté des filles. Après les éliminatoires, place a été faite aux finales.

L’honneur est revenu aux filles d’ouvrir le bal avec la confrontation entre Mariam Diallo et Kadiatou Traoré (-29kg), toutes deux pensionnaires du dojo La Fourrière. Un duel remporté aux points par Mariam Diallo qui dédiera sa médaille d’or à sa famille et à son club. «Je suis venue avec mon père, en cours de route, il m’a dit qu’il compte sur moi pour retourner en famille avec la médaille d’or. Cette médaille est pour lui», a réagi Mariam Diallo.

Dans la catégorie des -55kg, Koura Diallo du lycée Badala a été sacrée face à sa coéquipière Coumba Sanogo, alors que Fanta Traoré de l’INA s’est adjugée la médaille d’or face à Hawa Guindo du dojo du stade Modibo Keïta (-59kg).Chez les -53 kg, Abou Cissé de l’INA a dominé Issa Toumagnon du dojo Le Progrès, tandis que Sékou Fofana de Kala sport a été sans pitié avec Sao Traoré du Lycée Badala (-57 kg). Les autres finales sont prévues ce samedi, cette fois au stade Modibo Keïta.

A l’issue des débats, le secrétaire de la FEMAT, Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è dan, a salué la prestation des mômes, assurant que le niveau des jeunes athlètes leur permet aujourd’hui de dialoguer d’égal à égal avec n’importe quel adversaire.

«Ma satisfaction est très grande surtout que certains enfants étaient accompagnés de leurs parents. En tant que membres de la fédération, nous sommes heureux de voir les parents s’impliquer dans la gestion de la carrière des enfants. Je les exhorte à continuer à suivre les enfants à la maison et de venir, de temps en temps, assister aux compétitions que nous organisons», a dit Maître Yacouba Traoré qui espère que les huit finales restantes donneront également lieu à une belle fête, samedi au stade Modibo Keïta.

D. B.

Source : L’ESSOR

MaliwebSports
La Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) poursuit ses compétitions nationales de mise en jambe. Après les seniors, qui se sont affrontés il y a quelques mois, ce fut au tour des cadets de se retrouver sur le tatami le samedi 21 août au centre Myung Kwang de Baco-Djicoroni pour...