Après plusieurs reports, l’Assemblée générale ordinaire de l’Union nationale des anciens footballeurs du Mali (UNAFOM) s’est déroulée le samedi 26 janvier au Carrefour des jeunes. L’enjeu principal de la rencontre était l’élection du nouveau bureau de l’union. Comme il fallait s’y attendre, les anciens footballeurs ont répondu massivement à l’invitation de la commission d’organisation et la salle de conférence du Carrefour des jeunes était presque pleine.

Et contrairement à ce que l’on pouvait redouter, à savoir des incidents liés à la tension qui existe entre certains membres de l’union depuis plusieurs mois, la rencontre s’est déroulée dans une atmosphère bon enfant. Plusieurs personnalités et responsables sportifs étaient présents à la cérémonie d’ouverture. Entre autres on peut citer le président sortant de l’union, Mamadou Dipa Fané, Tidiani Niambélé, un des présidents d’honneur de l’UNAFOM, Salaha Baby, président de la ligue de football de la ligue de Tombouctou et membre du Collectif des ligues et clubs majoritaires (CLCM), Moussa Konaté, président du COB, les représentants du maire de la Commune III, de la Primature, du CONOR (Comité de normalisation de la Fédération malienne de football), du Comité national olympique et sportif (CONOR).
Le décor a été planté par le président d’honneur de l’UNAFOM, Tidiani Niambélé. Dans un témoignage émouvant, l’ancien international est revenu, avec le franc parler qu’on lui connaît, sur la crise du football et ses conséquences multiples et multiformes. «La crise du football a touché l’UNAFOM de plein fouet, les anciens footballeurs que nous sommes, sont devenus des acteurs de la crise. La mauvaise gouvernance fédérale et l’appât du gain nous ont divisés. L’UNAFOM est devenue comme un bétail électoral, elle a perdu ses valeurs.
Autre temps, autre mœurs», a martelé d’entrée de jeu Tidiani Niambélé. «J’ai décidé de m’adresser à cette assemblée en français et en bambara pour permettre à tout le monde de bien capter mon message et, surtout de comprendre la situation actuelle des anciens footballeurs et la menace qui plane sur nous, soulignera le président d’honneur de l’union». «Je vous connais tous et écoutez bien ce que je vais dire», demande Tidiani Niambélé. Toute la salle retient son souffle, le ton employé par le président d’honneur est grave et indique clairement qu’il a quelque chose de grave sur le cœur et qu’il voulait partager avec ses interlocuteurs.
«Il y a quelques semaines disparaissait une grande figure du football malien, quelqu’un qui a porté le maillot des Aigles pendant plusieurs années et qui a tout donné à ce pays. Lors de ses funérailles (vous étiez tous là), la lecture de son oraison funèbre n’a duré que 90 secondes et il a été, ensuite enterré dans l’anonymat total. C’est la division au sein de l’UNAFOM qui a fait ça et croyez-moi, j’ai beaucoup pleuré ce jour parce que cet homme méritait mieux», lance Tidiani Niambélé, la gorge nouée.
Ces propos du président d’honneur de l’UNAFOM provoquent une grande émotion dans la salle et certains participants qui voulaient également faire des témoignages décident d’y renoncer. «On ne peut parler après un tel témoignage, Niambélé a tout dit», lâche un ancien international.
Après l’allocution d’ouverture du président d’honneur, la lecture du rapport d’activités et du rapport financier, place a été faite à l’élection du nouveau bureau. Sans surprise, le président sortant, Mamadou Dipa Fané a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. L’ancien sociétaire du COB dirige une équipe de 26 membres, avec comme vice-présidents Mamadou Koné «Zito», Soumaïla Diarra «Izo» qui occupait jusque-là le poste de secrétaire général, Amadou Pathé Diallo et Drissa Traoré «Poker».
La commission technique a été confiée à Mamadou Diarra «Bété», alors que Boubacar Traoré «Artiste» a hérité du poste de secrétaire à l’organisation. Quant à Habib Sacko et Bakary Tangara «Zinc», ils dirigent, respectivement la commission communication et la trésorerie. Le nouveau président a déclaré qu’il place son mandat sous le signe du rassemblement et qu’il tend le bras à tous les anciens footballeurs du Mali. «L’UNAFOM se doit de préserver l’idéal de fraternité et de solidarité.
Nous devons mettre notre intelligence ensemble pour le bien être de l’union et celui de ses membres», a plaidé Mamadou Dipa Fané, avant d’annoncer son intention de retirer l’UNAFOM du collège électoral de la fédération. «Je pense qu’il est temps de réfléchir à la question, parce que c’est notre présence dans le collège électoral de la fédération qui a amené la mésentente et la discorde au sein de notre union», a pointé le nouveau président de l’UNAFOM. On se sait pas si la proposition de Mamadou Dipa Fané sera acceptée par tout le monde, mais une chose est sûre, un retrait de l’UNAFOM du collège électorial de la Fédération malienne de football permettrait à l’union d’avoir plus de liberté, vis-à-vis de l’instance dirigeante du football national.

Souleymane B. TOUNKARA

L’Essor

MaliwebSports
Après plusieurs reports, l’Assemblée générale ordinaire de l’Union nationale des anciens footballeurs du Mali (UNAFOM) s’est déroulée le samedi 26 janvier au Carrefour des jeunes. L’enjeu principal de la rencontre était l’élection du nouveau bureau de l’union. Comme il fallait s’y attendre, les anciens footballeurs ont répondu massivement à...