L’Union sportive de Bougouni (USB) est sans entraîneur depuis le jeudi 14 novembre. En effet, le coach Lamine Kané a démissionné de son poste, tout comme son adjoint, Aliou Coulibaly. Joint au téléphone, le technicien a justifié sa démission et celle de son adjoint par le fait que le courant ne passait plus avec la direction du club.


«Mon adjoint et moi avons décidé de quitter le club pour deux raisons principales. Il y a d’abord le non payement de nos primes et arriérés de salaires, ensuite l’interférence de certains responsables dans la gestion technique de l’équipe», explique le technicien.
«On ne nous laissait pas travailler, certains responsables voulaient nous imposer des joueurs. Ce sont des choses qu’on ne peut pas accepter. On ne peut pas nommer un entraîneur à la tête d’une équipe et lui imposer des joueurs. C’est inadmissible», critique Lamine Kané, avant de conclure : «Tout ce que nous demandons aujourd’hui, c’est le paiement de nos droits». Le technicien et son adjoint étaient en place depuis 2017.

Le président de l’US Bougouni, Zoumana N’Tji Doumbia confirme la démission de Lamine Kané et de son adjoint Aliou Coulibaly, mais rejette en bloc les accusations des deux techniciens. «Les résultats n’étaient pas au rendez-vous, c’est ce qui explique leur départ. Il (Lamine Kané, ndlr) dit a tout le monde que c’est un problème de salaire, mais en réalité, il n’a pas un franc avec nous. C’est faux et archi faux et je mets quiconque au défi de prouver que Lamine Kané et Aliou Coulibaly ont des arriérés de salaires avec l’US Bougouni», rétorque le président de l’équipe de la capitale du Banimonotié.
Pour le moment, on ne connaît pas le nom du successeur de Lamine Kané, mais Zoumana N’Tji Doumbia indique que le club a déjà contacté «un entraîneur qui a la licence A». L’US Bougouni occupe actuellement la 8è place du groupe B, avec seulement 5 points au compteur, contre 18 pour le leader, le Stade malien.
Lors de la 8è journée, prévue ce week-end, l’équipe de Bougouni rendra visite à l’USC Kita dans la capitale de l’Arachide. Un déplacement qui s’annonce périlleux pour les protégés du président Zoumana N’Tji Doumbia qui se fixe comme objectif principal le maintien en première Division. Pour mémoire, l’US Bougouni a été créée en 2009, suite à la fusion des trois clubs phares de Bougouni : l’AS Tadona, l’AS Balanzan et l’AS Banimonotié.

Djènèba
BAGAYOKO

Source: L’Essor-Mali

MaliwebSports
L’Union sportive de Bougouni (USB) est sans entraîneur depuis le jeudi 14 novembre. En effet, le coach Lamine Kané a démissionné de son poste, tout comme son adjoint, Aliou Coulibaly. Joint au téléphone, le technicien a justifié sa démission et celle de son adjoint par le fait que le...