Au Burkina Faso, une dizaine de civils ont été tués samedi 15 janvier dans la province du Bam. Assiégés depuis plusieurs semaines par des groupes armés, les ressortissants de Namsiguia avaient lancé un appel au secours en début de semaine dernière sur la menace qui pèse sur leurs parents sur place.

Selon des témoins, les assaillants, membres d’un groupe armé terroriste, ont attaqué le village de Namsiguia vers 7h samedi. Ces hommes armés ont d’abord endommagé les stations relais des opérateurs de téléphonie, rendant ainsi toutes les communications impossibles, rapportent des sources sécuritaires. Ils sont resté jusqu’à 14h dans le village où ils ont fait de nombreux dégâts, soulignent d’autres témoins. Plusieurs boutiques et magasins ont été pillés et incendiés.

L’appel au secours est intervenu après le départ des assaillants, précisent des sources sécuritaires. Aucun bilan définitif n’est encore disponible. « De nombreuses familles sont toujours sans nouvelles de leurs proches », selon les mêmes sources.

Lundi dernier, les ressortissants de Namsiguia avaient lancé un appel aux autorités sur la situation de leur village. « Namsiguia a connu le plus grand nombre d’attaques avec une trentaine d’incursions d’hommes armés », avaient-ils souligné. Selon ces habitants, les groupes armés auraient mis en place une stratégie d’étouffement de leur localité, en occupant tous les points névralgiques, comme les points d’eau, les barrages et les grands axes routiers.

Source : RFI

MaliwebAfrique
Au Burkina Faso, une dizaine de civils ont été tués samedi 15 janvier dans la province du Bam. Assiégés depuis plusieurs semaines par des groupes armés, les ressortissants de Namsiguia avaient lancé un appel au secours en début de semaine dernière sur la menace qui pèse sur leurs parents sur place. Selon des témoins,...