Deux Volontaires pour la défense de la partie (VDP, supplétifs de l’armée burkinabè) et quatre civils ont été tués vendredi, dans deux attaques perpétrées par des hommes armés non identifiés, respectivement à Silmague (Centre-Nord) et Markoye (Sahel), a appris samedi l’agence Anadolu de sources sécuritaires locales.

» Le poste de volontaires pour la défense de la patrie (VDP) de Silmagué situé dans la commune de Bouroum) a été attaqué vendredi, tuant deux d’entre eux », a rapporté la plateforme de suivi des attaques terroristes « Sahel Security »

L’attaque a été confirmée par une source sécuritaire locale jointe au téléphone par l’agence Anadolu.

Le même jour, selon « Sahel Security », un convoi logistique de l’armée burkinabè a sauté sur une mine sur l’axe Kongoussi-Bourzanga dans la province du Bam.

Le bilan provisoire est de quatre militaires burkinabè blessés, a indiqué la même source.

Pour sa part, le média en ligne « minute.bf », a rapporté qu’au moins 04 civils ont été tués, vendredi, à Markoye dans le Sahel alors qu’ils travaillaient dans les champs.

Du bétail a également été emporté lors de cette attaque perpétrée par les individus armés non identifiés.

Aucune de ces attaques n’a été revendiquée.

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 million de déplacés internes.

Face à cette situation, les autorités de la transition burkinabè ont annoncé que le besoin en financement, pour la mise en œuvre du plan d’action de la sécurisation du territoire, de la réponse humanitaire et du retour à une vie constitutionnelle normale, était estimé à plus de 2 300 milliards de francs CFA (plus de 3 milliards de dollars).

Anadolu Agency

MaliwebAfrique
Deux Volontaires pour la défense de la partie (VDP, supplétifs de l’armée burkinabè) et quatre civils ont été tués vendredi, dans deux attaques perpétrées par des hommes armés non identifiés, respectivement à Silmague (Centre-Nord) et Markoye (Sahel), a appris samedi l’agence Anadolu de sources sécuritaires locales. » Le poste de...