– Evgueni Viktorovitch Prigojine a déclaré que jusqu’en janvier dernier, « le peuple du Burkina Faso était sous le joug des colonialistes qui pillaient le peuple »

Le Russe Evgueni Viktorovitch Prigojine, fondateur du groupe paramilitaire russe « Wagner », a déclaré dans une publication sur les réseaux sociaux de son entreprise Concord, qu’il soutenait le capitaine Ibrahim Traoré, nouvel homme fort du Burkina, qui a renversé vendredi dernier le président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

« Je salue et soutiens le capitaine Ibrahim Traoré », a écrit Evgueni Prigojine également proche du président russe Vladimir Poutine.

Il a rappelé que le 24 janvier, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, après avoir renversé le président Roch Marc Christian Kaboré, « a pris le pouvoir dans le pays, sous l’égide de la lutte pour la liberté et la justice ».

Cependant, a-t-il expliqué, « Damiba n’a pas su se montrer à la hauteur de la confiance des jeunes officiers, qui ont finalement suivi le capitaine Ibrahim Traoré ».

« Jusqu’en janvier dernier, le peuple du Burkina Faso était sous le joug des colonialistes qui pillaient le peuple », a soutenu Evgueni Prigojine, ajoutant que le capitaine Traoré et ses hommes « ont fait ce qui était nécessaire, et ils l’ont fait uniquement pour le bien de leur peuple. Par conséquent, je félicite et salue chaleureusement le capitaine Ibrahim Traoré, un véritable fils courageux et digne de sa patrie ».

Depuis vendredi, des manifestants munis des drapeaux burkinabè et russe, sillonnent les grandes villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso pour soutenir les nouvelles autorités au pouvoir au Burkina Faso.

Les manifestants réclament la diversification des partenariats avec d’autres pays au détriment de la France, ancienne puissance coloniale.

La semaine dernière, Prigojine a reconnu avoir fondé le groupe paramilitaire « Wagner » présent en Ukraine, en Syrie, en Libye, en Centrafrique, et récemment au Mali.

« Ces gars (ndlr, combattants du groupe Wagner) des héros, ont défendu le peuple syrien, d’autres peuples de pays arabes, les démunis africains et latino-américains, ils sont devenus un pilier de notre patrie », avait déclaré Prigojine sur les réseaux sociaux de son entreprise Concord.

 

AA/Ouagadougou/Dramane Traoré

Source: AA.COM