Le procès sur l’assassinat du président Thomas Sankara et douze de ses compagnons s’est ouvert ce lundi 11 octobre 2021 à Ouagadougou, trente quatre ans après les faits. Quatorze personnes dont l’ancien président Blaise Compaoré doivent être jugées pour “attentat à la sûreté de l’État”, “complicité d’assassinats” et “complicité de recel de cadavres”. Principal accusé, M.Compaoré est absent. Dans un communiqué diffusé la semaine dernière, ses avocats ont dénoncé une « carence » de la juridiction d’instruction qui « ne l’a jamais convoqué pour un interrogatoire et ne lui a jamais notifié un acte sinon sa convocation finale devant la juridiction de jugement ».

 

Blaise Compaoré, en exil à Abidjan depuis sa chute du pouvoir le 31 octobre 2014, sera jugé par contumace, ce sera aussi le cas le fugitif Hyacinthe Kafando, chef présumé du commando à l’origine du massacre du 15 octobre 1987. Son ancien homme de main, le général Gilbert Diendéré aussi à la barre purge déjà une peine de 20 ans de prison dans le procès du putsch de septembre 2015.
Source: Journal du Mali
MaliwebAfrique
Le procès sur l’assassinat du président Thomas Sankara et douze de ses compagnons s’est ouvert ce lundi 11 octobre 2021 à Ouagadougou, trente quatre ans après les faits. Quatorze personnes dont l'ancien président Blaise Compaoré doivent être jugées pour 'attentat à la sûreté de l'État', 'complicité d'assassinats' et 'complicité de recel...